Consolider les preuves scientifiques pour faciliter l’orientation des politiques et des négociations sur le climat en Afrique

La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques est le principal mécanisme international servant à inciter les pays à passer des accords climatiques internationaux. À la suite de l’Accord de Paris sur le changement climatique de 2015, les pays signataires ont accepté de nouveaux engagements et responsabilités. On compte notamment les Contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN) par lesquelles chaque pays entend communiquer ses engagements pour lutter contre les changements climatiques. Les négociations à l’échelle internationale pourraient et devraient renforcer le rôle des CPDN et définir les conditions de mise en œuvre des mesures et des objectifs nationaux.

Des progrès importants ont été réalisés aux niveaux mondial et national en matière de gouvernance et de politiques climatiques. Mais il subsiste d’importantes lacunes quant à la gestion des données probantes et des connaissances, des négociations, des politiques, ainsi que sur le plan de la coordination entre les scientifiques spécialistes du climat, les négociateurs, les décideurs politiques et les praticiens.

Ce projet a été mis sur pied par le Centre africain d’études technologiques (ACTS), basé à Nairobi au Kenya, pour combler ces lacunes, en veillant à ce que les négociateurs disposent de données scientifiques pertinentes. Pour ce faire, il suffit de renforcer les capacités institutionnelles et techniques des membres du réseau d’experts d’appui au Groupe africain de négociateurs (AGNES) en vue de consolider et de regrouper les preuves scientifiques dont les institutions et les gouvernements africains ont besoin pour prendre part aux processus décisionnels et à l’exécution des politiques relatives aux changements climatiques.

Le projet réunira un grand nombre de négociateurs, de décideurs politiques et de spécialistes du climat afin d’appuyer les experts et les intérêts africains dans le cadre des négociations, des processus décisionnels et des évaluations scientifiques multilatéraux relatifs aux changements climatiques. Cela aboutira à la commande d’articles dans des domaines clés, tels que l’adoption de CPDN, de plans d’action nationaux et de stratégies de développement à faibles émissions, ainsi que des think tanks technologiques et des articles sur les sexospécificités et l’agriculture pour soutenir les mesures de lutte contre les changements climatiques. Le réseau AGNES sera institutionnalisé au sein de l’ACTS comme plateforme de connaissances ou réseau panafricain et service d’experts facilitateurs pour les climatologues, les décideurs politiques, les négociateurs et autres intervenants en Afrique.

Projet nᵒ

108693

État du projet

Actif

Durée

60 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Edith Ofwona

Financement total

CAD$ 500,100

Pays

Nord du Sahara, Sud du Sahara, Antilles, Amérique Nord et Centrale, Amérique du Sud, Kenya

Chargé(e) de projet

Kennedy Orwa

Institution

African Centre for Technology Studies

Pays d' institution

Kenya

Site internet

http://www.acts.or.ke/

Chargé(e) de projet

Paula Ellinger

Institution

Fundación Avina

Pays d' institution

Panama

Site internet

http://www.avina.net