Visionnement du film Little Gandhi —The Lost Truth of the Syrian Uprising à New York

06 septembre 2017
Un homme se tient dans un immeuble détruit dans une explosion.

Sam Kadi

Une projection d’extraits du documentaire subventionné par le CRDI intitulé Little Gandhi —The Lost Truth of the Syrian Uprising, organisée conjointement par les missions permanentes du Canada et de l’Union européenne auprès des Nations Unies et la Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution syrienne, aura lieu le 7 septembre 2017, à New York.

Ce film de 90 minutes raconte l’histoire de l’activiste pacifiste syrien Ghiyath Matar, surnommé « Little Gandhi » parce qu’il donnait de l’eau et des fleurs aux soldats comme forme de protestation non violente. Il documente les premiers jours de la révolution syrienne, alors que la résistance n’était pas encore armée.

Une discussion suivra avec les personnes suivantes :

  • Sam Kadi, directeur
  • Robert Ford, ancien ambassadeur des États-Unis en Syrie
  • Qutaiba Idlibi, activiste pacifiste syrien
  • Yaman Qadri, activiste pacifiste syrienne
  • Simon Adams, directeur du Centre mondial pour la responsabilité de protéger
  • Louis Charbonneau, directeur des Nations Unies pour Human Rights Watch

Le film Little Gandhi a remporté le prix du meilleur documentaire étranger au 21e Festival international du film familial à Los Angeles en octobre 2016 et le Prix Ahmed Khedr Award de l’Excellence dans la Réalisation arabe au Festival européen du film indépendant en avril 2016.

Le film fait partie d’une recherche plus vaste financée par le CRDI sur le conflit syrien et sur l’avenir du pays, menée par le Syrian Center for Political and Strategic Studies (SCPSS). En mettant au premier plan le point de vue des victimes des conflits actuels et passés, ainsi que leurs réflexions sur la justice traditionnelle, Little Gandhi sensibilise à l’égard de la nécessité d’aborder les violations des droits de la personne dans une Syrie après-conflit.

Le CRDI participe également aux efforts canadiens visant à protéger les réfugiés syriens qui ont quitté leur pays pour s’installer dans des pays voisins, comme le Liban et la Jordanie. Par exemple, le Centre appuie un projet dont le but est de créer et de tester des ressources et des outils numériques éducatifs afin de fournir aux réfugiés un meilleur accès à l’apprentissage.

L’entrée est gratuite. Veuillez vous inscrire ici.