Savoir, innovation, solutions: septième assemblée publique annuelle du CRDI

18 mars 2016
Jean Lebel, Dominique Charron, Monte Solberg

IDRC/CRDI | G. TECKLES

De gauche à droite : Jean Lebel, Dominique Charron et l’honorable Monte Solberg à l’Assemblée publique annuelle de 2015

Le nouveau plan stratégique du CRDI témoigne de sa détermination à changer les choses de façons plus étendues et significatives que jamais, a déclaré l’honorable Monte Solberg aux 70 participants à l’Assemblée publique annuelle de 2015.

« Le CRDI a toujours recherché les résultats concrets, car les recherches que nous finançons sont trop importantes pour rester lettre morte, a ajouté le président par intérim à l’assemblée ayant eu lieu à Ottawa le 17 novembre 2015.

Mais dorénavant nos objectifs sont encore plus ambitieux, a-t-il affirmé. Pour la première fois, nous avons pris l’engagement de veiller à ce que les recherches financées par le CRDI permettent des changements positifs à grande échelle et profitent au plus grand nombre de personnes possible. »

apm-2015-anwar-islam-g-teckles.jpg

Le plan, Investir dans des solutions, encadrera nos activités au cours des cinq prochaines années. Ce plan vise la mise en oeuvre de la vision du CRDI : investir dans le savoir, l’innovation et les solutions afin d’améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement.

Faisant le point sur les récentes activités du CRDI, M. Solberg a souligné qu’au cours du dernier exercice, les employés ont inauguré ou poursuivi près de 733 projets de recherche et administré un budget de près de 259 millions $. 

Établir des partenariats pour plus d’impact

Le président du Centre, Jean Lebel, a décrit les récents efforts pour accroître l’impact des recherches financées par le CRDI en multipliant les partenariats.

« Nous avons besoin de partenaires qui peuvent mieux que nous ne le pouvons, toucher des millions de personnes », a-t-il affirmé, et il a présenté plusieurs exemples de nouvelles collaborations prometteuses avec le secteur privé pour aider un grand nombre de personnes.

Par exemple, le CRDI a conclu une entente de partenariat de deux ans avec Tim Hortons et le centre national de recherche sur le café de la Colombie Cenicafé afin d’accroître la résilience aux changements climatiques de quelque 600 000 petits caféiculteurs colombiens; et une entente triennale de partenariat avec Développement International Desjardins, l’organe de développement international du plus grand groupe coopératif financier du Canada, afin d’offrir des services financiers accessibles pour permettre aux agriculteurs africains d’adopter des techniques agricoles novatrices éprouvées.

La lutte contre la maladie à virus Ebola

apm-2015-gladys-omage.jpg

Dre Dominique Charron, directrice par intérim du programme Agriculture en environnement, a parlé de la récente éclosion du virus Ebola en Afrique occidentale et de la contribution du Canada aux efforts mondiaux pour prévenir d’autres épidémies.

En partenariat avec trois organismes canadiens, le CRDI appuie les essais cliniques d’un vaccin prometteur contre la maladie à virus Ebola en Guinée, mis au point au Canada. Le CRDI, qui pilote les efforts du Canada sur ce vaccin, a partagé avec d’autres ministères un prix d’excellence de la fonction publique en reconnaissance de son travail.

« Les résultats des essais du vaccin en Guinée sont remarquables et nous sommes très fiers d’avoir participé à cette percée dans la lutte contre la maladie à virus Ebola, a affirmé Dre Charron. Cela nous a montré combien les partenariats nationaux et internationaux sont efficaces pour entreprendre rapidement l’essai de nouveaux vaccins et traitements, même en période de crise.

Mais un nouveau vaccin, peu importe son efficacité, n’est pas suffisant à lui seul, a-t-elle affirmé. La maladie à virus Ebola nous a aussi montré que les épidémies ne concernent pas uniquement les experts en santé publique. « C’est un enjeu de société, un enjeu de développement et une question de sécurité mondiale. Cela exige de vastes partenariats et un leadership éclairé entre les périodes de crise pour mieux intervenir en cas de tragédie d’une telle ampleur et les prévenir. »

Liens connexes

Photos (à droite) : Questions des participants CRDI | G. TECKLES

ebola-graphic.png