Renforcement de la résilience aux changements climatiques pour les caféiculteurs en Colombie

September 29, 2016

un caféiculteur en Colombie

Cenicafé

Le CRDI, Tim Hortons et Cenicafé rassemblent leurs forces pour former un nouveau partenariat. Leur objectif est de réduire la vulnérabilité des petits caféiculteurs colombiens face aux défis liés aux changements climatiques qui menacent sérieusement leurs moyens de subsistance.

Le financement de deux ans d’un montant de 1,12 million de dollars canadiens permettra à Cenicafé, le groupe consultatif de la Fédération nationale des caféiculteurs de la Colombie, d’appuyer les caféiculteurs à élaborer des stratégies pour améliorer leur productivité et pour mieux s’adapter aux menaces climatiques.  Ces mesures permettront aux cultivateurs de stabiliser leurs moyens de subsistance et d’être plus concurrentiels face aux changements climatiques, tout en assurant la constance de l’approvisionnement et la qualité de leur café. 

Les chercheurs de Cenicafé bénéficieront également de l’aide du personnel du Partenariat de café de Tim Hortons, un programme de soutien aux cultivateurs mis sur pied par Tim Hortons en 2005 en vue d’améliorer les activités et les conditions de vie des caféiculteurs. Le groupe travaillera dans deux régions productrices de café du département de Risaralda et dans une région du département de Caldas, en Colombie, pour recueillir et analyser des données sur les changements climatiques et les changements dans l’utilisation des sols, prévoir les tendances, et évaluer et tester les méthodes d’adaptation en collaboration avec les cultivateurs locaux. 

La Colombie est le troisième producteur mondial de café et 2,5 millions de Colombiens dépendent du café pour assurer leur subsistance. Les régions productrices de café du pays doivent composer avec des températures élevées, des précipitations moins prévisibles et une augmentation des insectes nuisibles et des phytopathologies. Par exemple, une maladie fongique dévastatrice et d’autres effets connexes des changements climatiques ont sévèrement nui aux plants de café en 2011, réduisant la production de la Colombie de 40 % et obligeant les cultivateurs les plus pauvres à abandonner leurs cultures.

Le président du CRDI, Jean Lebel, considère que ce partenariat avec Tim Hortons est une excellente occasion d’accroître la portée des solutions proposées pour résoudre un problème de développement pressant, pour que des millions de personnes en Colombie et ailleurs puissent en profiter. « Le CRDI se réjouit de peaufiner et de diffuser à grande échelle les solutions que ce nouveau partenariat entre les secteurs privé et public permettra d’apporter », a-t-il déclaré.

Lisez l’intégralité du communiqué de presse