Nouvel institut de recherche au Liban pour répondre aux priorités en matière de santé

October 03, 2017

Une infirmière vaccine un enfant à Beyrouth, Liban.

Dominic Chavez/Banque mondiale

L’Université américaine de Beyrouth (AUB) a annoncé la création d’un institut de la santé mondiale (The Global Health Institute) afin d’offrir une plateforme régionale à la recherche interdisciplinaire et au renforcement des capacités en santé mondiale.

D’importantes crises humanitaires changent la nature et l’étendue de la demande de prestation de services de santé au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Le régime alimentaire traditionnel de la région est également progressivement délaissé au profit d’un régime plus occidental qui entraîne une augmentation des taux d’obésité et d’autres maladies chroniques. Ce nouvel institut de la santé mondiale s’attaquera à ces problèmes urgents de santé et de développement en s’appuyant sur des programmes de recherche appliquée et un fort leadership intellectuel et politique.

Le Global Health Institute dont la création a été annoncée par l’AUB le 19 juillet 2017 est le premier institut de cette nature dans la région. Le CRDI finance la création de l’institut ainsi que sa programmation initiale à l’aide d’une subvention de 1,7 million de dollars qu’il versera à l’AUB de 2017 à 2022. « Nous sommes heureux de pouvoir aider le Global Health Institute à se lancer. La décision de relever ensemble ce passionnant défi s’appuie sur des dizaines d’années de collaboration entre le CRDI et l’Université américaine de Beyrouth. Elle traduit notre désir mutuel de former et d’appuyer des leaders en recherche dans la région tout en élevant le niveau et la qualité de la recherche interdisciplinaire en santé mondiale sur des questions urgentes qui nécessitent une attention totale et soutenue », a déclaré le président du CRDI, Jean Lebel.

Rigoureusement sélectionnés, les programmes de l’institut sont dirigés par des professeurs de divers services de santé de l’AUB. Ils comprennent notamment: le Conflict Medicine Program (Programme de médecine en situation de conflit), le Refugee Health Program (Programme de santé des réfugiés) et le Nutrition Obesity and Related Diseases Program (Programme de nutrition contre l’obésité et d’autres maladies connexes). L’institut se penche sur des problèmes de santé importants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Cependant, comme ces problèmes ne sont pas propres à cette région, les méthodes novatrices qu’il développera permettront également d’aborder des questions de santé d’envergure mondiale.

Lire le communiqué de presse de l’AUB.