Nous pleurons la perte de Faleh A. Jabar, un partenaire de longue date du CRDI

05 mars 2018
Dr Faleh A. Jabar

Institut iraquien d'études stratégiques

C’est avec une profonde tristesse que nous annonçons le décès subit de Faleh A. Jabar, Ph. D. survenu le 26 février. M. Jabar, qui se passe de présentation en Iraq et au Moyen-Orient, menait une entrevue télévisée lorsqu’il s’est senti mal. Il est décédé quelques heures plus tard dans un hôpital à Beyrouth.

M. Jabar était un sociologue politique (titulaire d’un doctorat de l’Université de Londres) et un chercheur invité à la School of Politics and Sociology du Birkbeck College de l’Université de Londres. Il a beaucoup écrit sur l’Iraq et le Moyen-Orient et est l’auteur de nombreux livres, dont Conditions and Horrors, the Cultural Roots of Violence in Arabic Culture (2006), The Dilemma of political uncertainties in Iraq (2009) et The Dilemma of Political identity (2010). Ses sujets de recherche et son expertise portaient sur différents domaines, notamment la sociologie de la religion, la sociologie de l’édification d’une nation et de la formation d’un État, les tribus et les formations socio-économiques modernes, et le discours culturel en Iraq et au Moyen-Orient élargi.

Jabar était mû par son engagement à promouvoir les sociétés en Iraq et dans le monde arabe qui sont pluralistes et tolérantes, laïques, non violentes, axées sur les droits et démocratiques. Homme d’une grande intégrité, il a également consacré une grande partie de son temps à envisager l’avenir. En 2004, il a établi l’Iraqi Institute for Strategic Studies, dont le mandat consiste à promouvoir, à mener et à favoriser des recherches et des études liées aux développements politiques, économiques et sociaux actuels en Iraq.

En tant que directeur de l’Institute, il a accordé beaucoup d’importance à la recherche fondamentale rigoureuse, à la stimulation et au mentorat offerts à la prochaine génération de jeunes chercheurs iraquiens ainsi qu’au soutien fourni aux nouvelles organisations de la société civile iraquienne. Soutenu par le CRDI, M. Jabar gérait à l’Institute un important projet de recherche comparative portant sur l’enjeu de la gouvernance de la diversité au Moyen-Orient, en particulier sur la question Kurde en Iraq, en Turquie, en Syrie et en Iran. Les quatre publications prévues dans le cadre de ces travaux novateurs suivront sous peu. Dans le passé, il a dirigé deux projets de recherche financés par le CRDI portant sur l’enjeu de la décentralisation en Iraq, en particulier le gouvernorat de Bassara, et sur la schématisation analytique de l’état des sciences sociales dans les universités iraquiennes.

Il laisse un héritage incroyable en Iraq et dans la région. Comme le déclarait M. Jean Lebel, président du CRDI : « Les grands de ce monde ne disparaissent jamais. En cette période de deuil, puisons-nous trouver un certain réconfort dans tout ce que M. A. Jabar a accompli et faire confiance, et dans le fait que sa vision perdurera de manière à inspirer une nouvelle génération et les générations de chercheurs. La quête d’une société juste, pluraliste, non violente et axée sur les droits est une quête fort noble. Il est sur un pied d’égalité avec les hommes intègres et les visionnaires de l’histoire. » Le Centre offre ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de ce chercheur extraordinaire et partage leur deuil.