Le développement ouvert : créer, échanger, engager

October 29, 2015

Open Education: School kids using tablets

Le développement ouvert est le réseau d’échange gratuit de ressources numériques à utiliser dans des processus plus vastes de transformation sociale.

Les technologies numériques et les plateformes de réseau qui mettent à profit les logiciels ouverts et les données ouvertes habilitent les gens à participer aux processus sociaux et politiques, à collaborer à la science et à l’éducation et à profiter des services. Matthew Smith et Ruhiya Seward, administrateurs de programme principaux à Ottawa pour le programme Économies en réseaux du CRDI, ont donné une présentation publique à des chercheurs égyptiens, au cours de laquelle ils ont échangé des expériences concrètes et abordé les changements importants en matière de perception du développement ouvert.

Ils ont souligné le passage de la détermination de choses ouvertes à la perception de pratiques ouvertes, comme « échanger et permettre aux autres de retenir, réutiliser, remixer, transformer et publier à nouveau un contenu comme moyen d’appuyer les résultats du développement. » M. Smith s’est inspiré de Khan Academy Lite, qui donne accès à du matériel pédagogique destiné aux enfants de la maternelle à la 12e année à des classes, du monde entier, le tout à partir d'un seul ordinateur raspberry Pi ouvert bon marché. Il a fait valoir que cela serait impossible avec un logiciel privé et des ordinateurs portatifs coûteux.

Un autre exemple a démontré comment des musiciens indépendants du Brésil utilisent des téléchargements gratuits de musique techno-brega pour produire de la publicité et des ventes de billets pour les prochains concerts. Citant les projets financés par le CRDI dans la région, les participants à cet exposé ont indiqué les efforts semblables en matière de développement ouvert (voir ci-dessous).

La compréhension a aussi été modifiée relativement au rôle essentiel de l’engagement en matière de fourniture de ressources ouvertes. À titre d’exemple, rendre des ensembles de données disponibles au public, par exemple, celles des organismes statistiques gouvernementaux, est insuffisant. Ce qui est nécessaire, selon M. Smith et Mme Seward, ce sont des stratégies veillant à ce que les citoyens connaissent l’existence de ces données et puissent les utiliser. Des marathons de programmation, la formation et les visualisations encouragent le partage et incitent les gens à utiliser et à tirer parti du contenu ouvert. Ce sont là des éléments d’une importance cruciale pour rendre les pratiques ouvertes efficaces. Cependant, qui assumera la responsabilité de s’assurer que la pratique ouverte est efficace et comment l’environnement politique peut-il encourager un tel engagement ? Cette question et d’autres font l’objet d’une recherche constante appuyée par le CRDI dans la région.

Pour en savoir plus :

Lisez le blogue de Matt et de Ruhiya, « Making Openness Work » (en anglais seulement)

« Open Development : Networked Innovations in International Development » publié par MIT Press (en anglais seulement)

Projets du CRDI appuyant le développement ouvert :
Exploiter le pouvoir économique des données pour encourager les approches en matière de données ouvertes en Égypte, en Cisjordanie et au Maroc 
Bashaier : établir un lien entre les agriculteurs égyptiens et le marché en fournissant de l'information sur les prix au moyen de téléphones mobiles

Forum de recherche économique portant sur l'accès ouvert aux microdonnées pour les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, notamment des enquêtes menées auprès du marché du travail et des ménages