Le savoir au service de la démocratie du Myanmar

La ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui le programme Le savoir au service de la démocratie du Myanmar, d’une valeur de 10,7 millions de dollars, issu d’un partenariat entre Affaires mondiales Canada et le Centre de recherches pour le développement international.

Le savoir au service de la démocratie du Myanmar est basé sur deux objectifs thématiques :

  • Transition démocratique : pour augmenter le nombre de voix, en favorisant notamment le point de vue des femmes dans la prise de décision.
  • Développement économique : comprendre les barrières à l’autonomisation économique des femmes et des jeunes au Myanmar et trouver des solutions pratiques pour les contrer.

«Le Canada contribue à améliorer la prospérité et le bien-être des personnes les plus vulnérables au Myanmar, notamment les femmes, les populations pauvres dans les régions rurales et les jeunes. Ces investissements aideront à soutenir un gouvernement plus inclusif et imputable au Myanmar», a déclaré la ministre Bibeau.

 « Le savoir au service de la démocratie du Myanmar vise à renforcer les capacités au sein d’un nouveau gouvernement démocratique de produire et de valoriser les données probantes et la recherche qui aident à la prise de décision.  Nous visons la croissance économique profitant aux femmes et aux hommes de toutes origines ethniques grâce à des politiques bien fondées, » a mentionné Jean Lebel, président du Centre de recherches pour le développement international.

Faits en bref

  • Sur une population de presque 52 millions d’habitants au Myanmar, plus du quart vivent au-dessous du seuil national de pauvreté. La transition politique reposera donc aussi sur la satisfaction des besoins fondamentaux de développement et l’amélioration de la vie de la population en général.
  • Au cours d’une période de plus de six ans, le CRDI a financé 17 projets au Myanmar. Notre programmation a évolué au rythme des changements politiques nationaux, tout en gardant le cap sur le renforcement des capacités de recherche et d’élaboration de politiques fondées sur des preuves et en mettant en relation des chercheurs du Myanmar et des spécialistes régionaux.
  • Le programme Le savoir au service de la démocratie du Myanmar fera appel à plusieurs approches pour renforcer la réflexion analytique et la capacité de recherche des universités, des think tanks, des chefs d’entreprise, des législateurs, des responsables des politiques, des organisations non-gouvernementales et des médias.

Lire le communiqué de la ministre Bibeau.

Visiter la page Web du programme.

Au sujet du Centre de recherches pour le développement international

S'inscrivant dans l'action du Canada en matière d'affaires étrangères et de développement, le CRDI investit dans le savoir, l'innovation et les solutions afin d'améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement. En réunissant les bons partenaires autour d'occasions qui sont porteuses d'impact, le CRDI aide à forger les chefs de file d'aujourd'hui et de demain et à susciter des changements positifs à grande échelle.

Au sujet d’Affaires mondiales Canada

Affaires mondiales Canada gère les relations diplomatiques et consulaires canadiennes, facilite le commerce international du pays et dirige l’aide humanitaire et au développement du Canada à l’échelle internationale. Affaires mondiales Canada croit au potentiel de l’innovation en matière de développement afin d’apporter des changements positifs pour surmonter les défis du XXIe siècle. www.international.gc.ca 

Avis aux rédacteurs en chef
Des spécialistes du CRDI sont disposés à accorder des entrevues en anglais et en français.

Contact

Relations avec les médias du CRDI : Ghislain Desjardins, Conseiller principal, Relations avec les médias
+613.696.2117