Le CRDI accueille une nouvelle présidente et de nouveaux membres au sein du Conseil des gouverneurs

Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), un organisme canadien, est heureux d’annoncer les nominations d’une nouvelle présidente et de six nouveaux membres au sein de son Conseil des gouverneurs.

L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie a confirmé aujourd’hui les nominations de Margaret Biggs au poste de présidente du Conseil des gouverneurs, ainsi que de Mary Anne Chambers, Dominique Corti, Sophie D’Amours, John McArthur, Chandra Madramootoo et Barbara Trenholm aux postes de gouverneurs (vous trouverez leurs biographies ci-dessous).

« Le Centre de recherches pour le développement international sera bien servi par la vaste expérience qu’apportent ces nouveaux gouverneurs, a affirmé la ministre Bibeau. Le CRDI continue à assumer un rôle essentiel quant à l’aide apportée par le Canada à l’échelle internationale en investissant dans le savoir, l’innovation et les solutions afin d’améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement. »

« Je me réjouis de l’arrivée d’une nouvelle présidente et de nouveaux gouverneurs, a affirmé le président du CRDI, Jean Lebel. Nous sommes heureux de pouvoir profiter de leur savoir, de leur expérience et de leur orientation stratégique alors que le CRDI continue de financer des chercheurs qui stimulent la mise en œuvre de changements à l’échelle mondiale. »

Toutes ces personnes ont été nommées au Conseil des gouverneurs du CRDI conformément au nouveau processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite adopté par le gouvernement du Canada. Le Conseil des gouverneurs est responsable de l’orientation stratégique, de l’intendance et de la supervision du CRDI.

Au sujet du CRDI

S’inscrivant dans l’action du Canada en matière d’affaires étrangères et de développement, le CRDI investit dans le savoir, l’innovation et les solutions afin d’améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance dans les pays en développement. En réunissant les bons partenaires autour d’occasions à saisir qui sont porteuses d’impact, le CRDI aide à forger les chefs de file d’aujourd’hui et de demain et à susciter des changements positifs à grande échelle. www.crdi.ca

Notes biographiques des nouveaux membres du Conseil des gouverneurs.

Margaret Biggs (Ottawa, Ontario),
M.A., Norman Peterson School of International Affairs, Université Carleton

Siège aux conseils d’administration de l’Institut de l’eau de l’Université des Nations Unies et de l’Entraide universitaire mondiale du Canada. A siégé aux conseils du CRDI (à titre de gouverneure), de la Banque mondiale et du China Council for International Cooperation on Environment and Development. A occupé les postes de présidente de l’Agence canadienne de développement international, de sous-secrétaire du Bureau du Conseil privé et de sous-ministre adjointe du ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences du Canada.

Mary Anne Chambers (Toronto, Ontario)
Directrice agréée, DeGroote School of Business, Université McMaster; Executive Management Program, Université Queen’s

Siège aux conseils d’administration de Grace Kennedy Ltd., de Cuso International et de l’Université de Guelph. A siégé aux conseils du Project for the Advancement of Childhood Education, de JA Canada et de Centraide. A occupé le poste de vice-présidente principale à la Banque Scotia et a été députée de Scarborough-Est à l’Assemblée législative de l’Ontario, ainsi que ministre de la Formation, des Collèges et des Universités et ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse au gouvernement de l’Ontario.

Dominique Corti (Montréal, Québec et Milan, Italie)
M.D., Universita degli Studi di Milano; E.M. (leadership et habilitation), école d’études commerciales Il Sole 24 Ore

Siège au conseil d’administration de la Fondation Teasdale-Corti au Canada, et de l’hôpital St. Mary’s Lacor à Gulu, en Ouganda. Chevalier de l’Ordre du mérite de la République italienne. Occupe présentement la présidence de la Fondation Teasdale-Corti en Italie, ainsi que si ce qui l’amène à promouvoir les questions de santé mondiale, le respect des obligations réglementaires, la collecte de fonds et la gouvernance.

Sophie D’Amours (Québec, Québec)
Ph. D. (génie industriel et mathématiques appliquées), École Polytechnique; M.B.A. (opérations et systèmes de décision), Université Laval

Professeure au département de génie mécanique à l’Université Laval depuis août 1995, Madame D’Amours possède une vaste expérience de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la gestion universitaire. Depuis 2009, elle est titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la planification durable des réseaux de la forêt, ses recherches portent sur l’ingénierie des affaires, la gestion des chaines de valeur et les processus décisionnels au sein du secteur forestier. Elle a été la directrice fondatrice du Consortium de recherche FORAC (2002-2011) et la directrice scientifique du réseau national du CRSNG sur l’optimisation des chaines de valeur de l’industrie forestière (2009-2014). Au cours des trois dernières années, Madame D’Amours a agi à titre de vice-rectrice à la recherche et à la création de l’Université Laval. Elle préside le conseil d’administration du Centre de recherche industrielle du Québec depuis 2010. Elle est membre du conseil d’administration de la Société québécoise des infrastructures et du Conseil de la recherche en sciences naturelles et génie du Canada. Elle est aussi membre du comité d’orientation stratégique de l’Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France depuis 2016.

John McArthur (canadien, résident de Washington, D.C.)
Ph. D. (économie), Université d’Oxford; M.P.P., Université Harvard

Est titulaire d’une chaire principale à la Brookings Institution et occupe le poste de conseiller principal en développement durable à la Fondation des Nations Unies. A occupé les postes de PDG à la Millennium Promise Alliance, de professeur à la School of International and Public Affairs de l’Université Columbia et de conseiller en macroéconomie pour le Programme des Nations Unies pour le développement.

Chandra Madramootoo (Montréal, Québec)
Ph. D. (génie agricole), Université McGill; M.Sc. (génie agricole), Université McGill

Siège aux conseils d’administration de VALACTA, du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale et de l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides. A siégé au conseil de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement. Occupe le poste de professeur au département du génie des bioressources à l’Université McGill. A occupé les postes de doyen de la faculté de l’agriculture et des sciences environnementales et de directeur du Centre Brace pour la gestion des ressources hydriques de l’Université McGill.

Barbara Trenholm (Fredericton, Nouveau-Brunswick)
IAS.A, Programme de perfectionnement des administrateurs, IAS-Rotman; M.B.A., Université du Maine; CPA, Nouveau-Brunswick

Siège aux conseils d’administration d’Énergie NB et de Plazacorp Retail Properties Ltd. A siégé aux conseils d’Énergie atomique du Canada limitée, de l’Institut canadien des comptables agréés et du conseil d’administration des pensions de l’Université du Nouveau-Brunswick. Occupe actuellement le poste de professeure à l’Université du Nouveau-Brunswick. A occupé les postes de doyenne intérimaire à l’Université du Nouveau-Brunswick et de vérificatrice au Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. Est l’auteure de manuels sur la comptabilité financière.

Contact

Joanne Charette, porte-parole du CRDI, Vice-présidente, Stratégie générale et communications
+613-696-2323 ou +613.852.5364 | @IDRC_CRDI