Macroéconomie et sexospécificités

group of women walking

L’analyse macroéconomique et sexospécifique révèle des faits importants sur la contribution des femmes à l’économie et sur les tendances socioéconomiques générales. Les projets soutenus par le programme CEDEF cherchent à fournir une meilleure compréhension des effets de la croissance économique sur l’émancipation économique des femmes. Quatre projets du programme CEDEF étudient les façons dont l’autonomisation économique des femmes contribue à la croissance économique, et les façons dont la croissance économique favorise ou entrave l’émancipation économique des femmes.

Cette recherche porte sur les relations entre, d’une part, le produit intérieur brut et, d’autre part, l’autonomie des femmes, leur participation à la main-d’oeuvre, la ségrégation des emplois, les orientations politiques, etc. Les exposés suivants visent à communiquer des résultats de recherche et à recommander des politiques favorisant l’émancipation économique des femmes.

La voie à suivre pour une prospérité partagée : comprendre les liens entre l’autonomisation économique des femmes et la croissance

 

Promouvoir l’appui à la démocratie chez les femmes africaines

En Afrique subsaharienne, les femmes ont tendance à être moins actives que les hommes en politique, et elles sont moins nombreuses à penser que la démocratie est le meilleur régime politique. Cet exposé se penche sur cette différence entre les sexes et les facteurs qui y contribuent, notamment l’éducation.

Téléchargez le PDF (294,5 Ko)

 

Le secteur non structuré de l’Afrique du Sud comportant deux paliers sexospécifiques

L’exposé révèle que les hommes et les femmes occupent deux paliers différents du secteur non structuré, une différence souvent ignorée, mais qui nuit à l’efficacité des politiques visant à faire passer les travailleurs du secteur non structuré au marché du travail officiel.

Téléchargez le PDF – en anglais seulement (259,4 Ko)

 

L’épargne permet-elle aux femmes de l’Afrique subsaharienne de faire des économies, d’investir et d’augmenter leur consommation ?

Tant les scientifiques que les praticiens font la promotion des programmes d’épargne comme étant une stratégie prometteuse de réduction de la pauvreté. Les données semblent pourtant indiquer que la promotion de l’épargne est inefficace dans le cas des femmes vulnérables.

Téléchargez le PDF – en anglais seulement (334.8 Ko)

 

Le travail de la mère profite-t-il à l’éducation des enfants ?

Cet exposé décrit un vaste programme d’allocations rurales de l’Inde qui a fait augmenter le taux d’emploi chez les femmes, ce qui a été bénéfique pour l’éducation des enfants.

Téléchargez le PDF – en anglais seulement (337,9 Ko)

 

Les femmes qui occupent un emploi rémunéré risquent-elles davantage d’être victimes de violence familiale ?

Growth to Empowerment ou G2E (croissance pour l’autonomisation), un partenariat d’établissements soutenus par le programme CEDEF, présente les résultats de recherches sur la possible relation entre le statut d’emploi des femmes et la violence familiale, et sur les façons d’aborder ce problème.

Téléchargez le PDF – en anglais seulement  (910,2 Ko)

 

Parti pris sexiste dans le choix de l’école

L’initiative G2E étudie les préoccupations entourant le fait que les écoles privées n’offrent pas toujours un accès équitable aux enfants pauvres et désavantagés sur le plan social. La disparité entre les sexes en matière d’investissement dans l’éducation peut se manifester par le fait que les garçons sont inscrits dans des écoles privées, alors que les filles sont envoyées dans des écoles publiques.

 Téléchargez le PDF – en anglais seulement (847,2 Ko)

 

Réduction de la sous-nutrition chez les enfants – éducation de la mère et du père : laquelle importe le plus ?

L’initiative G2E compare le rôle du niveau d’éducation de la mère et du père pour en déterminer les répercussions sur la nutrition d’un enfant.

Téléchargez le PDF – en anglais seulement (863,6 Ko)

Lisez la description du projet

 

Trois autres projets du programme CEDEF ont scruté les liens entre l’autonomisation économique des femmes et la croissance