Social Theories of Urban Violence in the Global South : Towards Safe and Inclusive Cities

Page couverture du livre : Social Theories of Urban Violence in the Global South
Directeur(s):
Jennifer Erin Salahub, Markus Gottsbacher et John de Boer
Maison(s) d’édition:
Routledge, CRDI
2018-04-25
ISBN :
9780815368397
246 pages
e-ISBN :
9781552505977

Bien que les villes soient dans bien des cas un moteur de croissance pour les pays en développement, elles sont autant des lieux où l’on constate une augmentation de la violence, de la pauvreté et de l’inégalité. Pourtant, la théorie sociologique, qui a été élaborée et mise à l’essai en bonne partie dans l’hémisphère nord, ne permet souvent pas de s’attaquer aux dangers des villes de l’hémisphère sud. Social Theories of Urban Violence in the Global South s’appuie sur les conclusions d’un ambitieux programme de recherche quinquennal réunissant 15 projets pour offrir un point de vue unique sur les liens entre la violence, la pauvreté et les inégalités dans les villes de l’hémisphère sud.

Les recherches d’experts en violence urbaine de pays à revenu faible ou intermédiaire montrent que la violence urbaine n’a pas la même signification, selon les personnes et les lieux. Bien que certains chercheurs adoptent ou adaptent des cadres théoriques et conceptuels existants, d’autres élaborent et mettent à l’essai de nouvelles théories. Dans un cas comme dans l’autre, les chercheurs interprètent et opérationnalisent le concept de violence urbaine en fonction du contexte dans lequel ils travaillent. De manière plus particulière, les auteurs du livre s’intéressent aux liens entre la violence urbaine, la pauvreté et les inégalités en fonction du revenu, de la classe, des sexospécificités et d’autres clivages sociaux.

Ce livre, qui nous offre de nouvelles perspectives importantes du point de vue de l’hémisphère sud, présentera un intérêt pour les décideurs, les universitaires et les étudiants qui s’intéressent à la violence et à l’exclusion dans les villes de pays en développement.

Les directeurs

Jennifer Erin Salahub a dirigé l’initiative Villes sûres et inclusives, un programme de recherche financé conjointement par le Centre de recherches pour le développement international et le Department for International Development du Royaume-Uni.

Markus Gottsbacher est spécialiste de programme principal pour le programme Gouvernance et justice du Centre de recherches pour le développement international.

John de Boer est directeur général du SecDev Group.