La Commission sur la Syrie de la revue The Lancet et de l’Université américaine de Beyrouth : La santé en situation de conflit

Un camp de réfugiés en Syrie

Des bénéficiaires du CRDI basés à l’Université américaine de Beyrouth dirigent la Commission sur la Syrie portant sur la santé en situation de conflit pour la revue The Lancet, l’une des publications sur la médecine et les sciences de la santé les plus prestigieuses au monde. La revue a adopté une série de commissions mondiales qui réunissent des groupes d’experts multidisciplinaires pendant une période de temps limitée en vue de produire du travail thématique visant à améliorer les vies humaines grâce à l’examen et à l’analyse scientifiques, et d’encourager la responsabilisation quant au problème à l’étude.

La Commission sur la Syrie a été la première commission mondiale de la revue The Lancet à être dirigée par une institution du Sud. L’objectif de la Commission est de favoriser l’action à l’échelle mondiale afin de répondre aux besoins actuels et futurs en matière de santé de la population syrienne, et d’orienter la refonte d’une intervention sanitaire mondiale dans le cadre du conflit en cours. Cela comprend militer pour la protection des Syriens dans les zones de conflit, protéger les établissements de soins de santé et leur personnel, ainsi que fournir de l’aide humanitaire et la protéger. La Commission espère également guider les efforts importants qui seront nécessaires pour rebâtir le système de santé, y compris la reconstitution des ressources humaines (médecins, infirmières, techniciens et spécialistes), après la fin du conflit.

La Commission a été lancée avec la publication de son premier article majeur, Health workers and the weaponisation of health care in Syria: a preliminary inquiry for The Lancet–American University of Beirut Commission on Syria. L’article a attiré beaucoup d’attention lorsqu’il a été publié en mars 2017 pour souligner le sixième anniversaire de la guerre civile en Syrie.

Depuis, la Commission sur la Syrie a produit des articles de recherche, des rapports d’expert et des plaidoyers, et y a contribué. De plus, la Commission a organisé des groupes de discussion mondiaux sur les politiques et les questions relatives aux soins de santé dans les situations de conflit, et y a participé. La Commission déposera son rapport complet en 2019.

En s’appuyant sur ses travaux importants en Syrie et en reconnaissant la nécessité d’un leadership mondial et d’une coopération entre les institutions du Sud, la Commission mène des efforts en vue d’établir une « société mondiale en matière de santé et de conflits armés », qui devrait entreprendre ses activités en 2019.

Apprenez-en davantage sur la Commission

Plusieurs commissions, dont la Commission sur la Syrie, y compris des commissions sur la santé et les changements climatiques, et sur l’investissement dans la santé, poursuivent leurs activités et produisent régulièrement des rapports.