Une poule

InnoVet-AMR : Solutions vétérinaires innovatrices pour la résistance aux antimicrobiens

InnoVet-AMR vise à faire face à la nouvelle menace mondiale de la résistance aux antimicrobiens en réduisant l’utilisation abusive des antimicrobiens dans la production animale dans les pays du Sud

Ce partenariat de quatre ans, d’une valeur de 27,9 millions de dollars canadiens, entre le CRDI et le Global AMR Innovation Fund (GAMRIF) du Department of Health and Social Care (DHSC) du Royaume-Uni, finance la recherche visant à mettre au point de nouveaux vaccins animaux et d’autres innovations pour combattre la RAM dans la production animale et aquacole, particulièrement dans les pays à revenu faible et moyen (PRFM).

Apprenez-en plus sur le partenariat InnoVet-AMR.

Le défi

La résistance aux antimicrobiens chez les animaux demeure un problème d’envergure qui menace notre capacité à traiter efficacement les infections bactériennes chez les humains et les animaux.

Les éleveurs de bétail et de l’aquaculture des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire (PFR-PRI) sont grandement touchés par la hausse de maladies infectieuses et la baisse de productivité du bétail, ce qui, ultimement, compromet la sécurité alimentaire et nuit au commerce international. Parallèlement, la contamination de produits d’origine animale et l’environnement au sens large avec des bactéries résistantes aux antimicrobiens augmentent le risque d’infections pour les humains, les animaux et l’environnement.

En 2016, l’Assemblée générale des Nations Unies reconnaissait la résistance aux antimicrobiens comme une menace planétaire qui frappe de façon disproportionnée les habitants des PFR-PRI. La communauté internationale a été interpellée pour relever ce défi complexe et prendre des mesures immédiates à l’égard de la résistance aux antimicrobiens.

L’initiative

InnoVet-AMR répond à un besoin ciblé par les collectivités internationales des sciences et du développement. Elle est appuyée par des processus d’élaboration de politiques de haut niveau, dont la Déclaration politique sur la résistance aux agents antimicrobiens des Nations-Unies (2016), G7 et G20, le Global Health Security Agenda et son plan d’action ainsi que les plans d’action mondiaux de l’Assemblée mondiale de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé animale.

L’initiative est fondée sur l’expertise du DHSC dans la défense de l’innovation par l’appui de la recherche et de la technologie afin d’améliorer des vies. Elle puise également dans les antécédents du CRDI à titre d’organisme subventionnaire expérimenté de la recherche pour le développement qui possède une expérience de plusieurs décennies dans l’établissement de partenariats intersectoriels axés sur les connaissances.

Par l’intermédiaire d’InnoVet-AMR, le CRDI et le DHSC visent à atteindre deux objectifs principaux :

  • appuyer la recherche qui permettra de cibler des solutions novatrices en médecine vétérinaire, y compris les vaccins et des solutions alternatives, pour réduire l’utilisation d’antimicrobiens auprès du bétail et dans l’aquaculture dans les PFR-PRI;
  • établir des partenariats efficaces pour mieux coordonner la découverte, le développement et la prestation durable de solutions novatrices en médecine vétérinaire pour réduire l’utilisation d’antimicrobiens auprès du bétail et dans l’aquaculture dans les PFR-PRI.