Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique

Le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique vise à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants en renforçant l’équité des systèmes de santé, avec comme point d’insertion les soins de santé primaires. Pour atteindre les buts du programme, on a prévu deux volets complémentaires, les équipes de recherche sur la mise en oeuvre (ERMO) et les organismes de politiques et recherche en matière de santé (OPRS).

Le défi

Tous les jours, environ 800 femmes meurent de causes évitables liées à la grossesse et à l’accouchement. D’autres souffrent de complications causant des handicaps qui portent atteinte à leur qualité de vie et à celle de leurs enfants survivants. À l’échelle planétaire, près de 7 millions d’enfants meurent avant l’âge de cinq ans; près de la moitié de ces décès se produisent durant le premier mois de la vie. Environ 99 % des décès et des handicaps évitables chez les mères, les nouveau-nés et les enfants surviennent dans des pays à faible revenu et des pays à revenu intermédiaire. En Afrique subsaharienne, les enfants sont 16 fois plus susceptibles de mourir avant l’âge de cinq ans que les enfants des régions développées. Des systèmes de santé affaiblis limitent l’accès aux soins de santé et la prestation de services aux mères et aux enfants; or, ces services sont essentiels afin d’améliorer la santé maternelle et infantile.

Bien que plusieurs décennies de recherche aient aidé à réduire le nombre de décès de mères, de nouveau-nés et d’enfants à l’échelle mondiale, on manque encore cruellement de connaissances sur les soins de santé. Le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique veut aider à combler cette lacune.

Le programme

Dix-neuf équipes de recherche, composées de chercheurs africains et canadiens et de décideurs africains de premier plan, trouveront des solutions concrètes aux problèmes auxquels font face les systèmes de santé. On entend produire de nouvelles connaissances au sujet des interventions (comment cela fonctionne-t-il, pour qui et dans quelles conditions). Les chercheurs se pencheront aussi sur la mise en oeuvre des interventions et chercheront à déterminer comment les faire passer à grande échelle pour améliorer l’équité en santé pour les femmes et les enfants.

Ces solutions seront axées sur quatre axes de recherche prioritaires :

  • interventions axées sur les collectivités et susceptibles d’avoir un impact considérable : mettre en place et évaluer des technologies et des services qui touchent directement la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, par l’entremise des collectivités où ils habitent;
  • interventions de qualité axées sur les établissements de santé : veiller à ce qu’on offre des soins de santé de première qualité dans les cliniques et les hôpitaux;
  • contexte de politiques pouvant améliorer les services de santé et la santé : collaborer avec des responsables des politiques et des décideurs pour les aider à prendre les décisions les plus avisées concernant les politiques de santé;
  • ressources humaines : déterminer comment le personnel infirmier et médical ainsi que les autres professionnels de la santé peuvent améliorer la prestation des soins nécessaires.

Chaque équipe collaborera étroitement avec l’un des deux organismes de politiques et recherche en matière de santé, l’un étant établi en Afrique de l’Est et l’autre, en Afrique de l’Ouest. Ces organismes favoriseront l’adoption des constatations de la recherche pour exercer une influence sur les politiques et les pratiques nationales et régionales dans les pays ciblés

  • en produisant un corpus de connaissances et en suscitant une appropriation, à l’échelle nationale, des recherches;
  • en facilitant l’apprentissage mutuel entre les chercheurs, les décideurs et les collectivités qui ont à coeur d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants;
  • en renforçant les capacités des particuliers et des établissements de faire de la recherche et d’en intégrer les constatations dans les politiques et les pratiques.

Incidences attendues

Le programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique cadre avec les grandes priorités du Canada en matière de développement et avec son engagement continu à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants et à réduire le nombre de décès évitables. Le programme prévoit

  • combler des lacunes critiques au chapitre des connaissances et sensibiliser davantage les responsables des politiques aux interventions abordables, réalisables et susceptibles d’être portées à grande échelle en matière de soins de santé primaires, pour améliorer la santé des mères et des enfants et les soins qui leur sont prodigués;
  • renforcer les capacités des particuliers et des établissements en matière de recherche sur les systèmes de santé tenant compte des sexospécificités et axée sur les solutions, et accroître l’adoption des résultats des recherches pertinentes et opportunes qui éclairent les politiques et les pratiques;
  • resserrer la collaboration entre les chercheurs canadiens et africains qui, de concert avec des décideurs africains, s’emploieront à la mise en oeuvre et au passage à grande échelle d’interventions efficaces et de grande qualité qui améliorent la santé des mères et des enfants, qu’elles aient trait à des médicaments, à des services ou à des technologies.

En savoir plus

Partenaires