Une agricultrice tenant une poule

Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail

Le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail (FIVB) soutient l’élaboration et la production de vaccins novateurs pour améliorer la santé des animaux d’élevage et les moyens de subsistance des agriculteurs.

Un partenariat de sept ans de 57 millions de dollars canadiens, le Fonds vise à améliorer la santé des animaux d’élevage et à protéger les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles.

Le bétail fournit de la nourriture et des revenus à environ 1,4 milliard d’agriculteurs, mais un quart des animaux que possèdent les éleveurs de bétail pauvres meurent de maladies chaque année. Le FIVB s’attaque à ce problème en soutenant l’élaboration, la production et la commercialisation de vaccins novateurs contre les maladies des animaux d’élevage négligées en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est. En savoir plus sur les projets du FIVB

La problématique

Le bétail fournit de la nourriture et des revenus à environ 1,4 milliard d’agriculteurs dans le monde, dont 800 millions de pauvres éleveurs. Cependant, un quart des animaux que possèdent les éleveurs de bétail pauvres meurent de maladies chaque année, et des millions de personnes restent ainsi piégées dans un cycle perpétuel de pauvreté. Les femmes – qui représentent les deux tiers des petits exploitants agricoles en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est – sont particulièrement vulnérables à ces pertes, car elles dépendent des animaux d’élevage pour répondre aux besoins de leur famille.

En plus des difficultés économiques, les maladies des animaux d’élevage posent de graves risques pour la santé publique. Certaines maladies, comme la brucellose, peuvent provoquer des maladies graves voire la mort chez les humains.

Nos objectifs

En réunissant des chercheurs, des fabricants et des distributeurs, le fonds vise à :

  • Accélérer l’élaboration de nouveaux vaccins contre les maladies des animaux d’élevage négligées en appuyant l’innovation et la recherche de pointe
  • Améliorer l’efficacité, la commercialisation et l’utilisation des vaccins existants pour les animaux d’élevage
  • Promouvoir les partenariats entre les chercheurs, les acteurs des secteurs privé et public afin de développer, enregistrer, commercialiser et distribuer plus efficacement des vaccins pour les animaux d’élevage.

Dans le cadre du FIVB, un modèle stratégique qui intervient à des moments clés dans l’élaboration et la production de vaccins, ainsi que dans le continuum d’accès, a été adopté. Les activités de recherche du Fonds sont menées au sein de trois grands volets :

  • élaboration de vaccins de pointe;
  • amélioration des vaccins et processus de production;
  • demande, accès et utilisation des vaccins (divisé en trois domaines : autonomisation des femmes, application à grande échelle et partenariats)

 

 

Perspectives

Des chercheurs en France, au Kenya et au Burkina Faso mettent au point un nouveau vaccin combiné contre la cowdriose et la péripneumonie contagieuse des caprins (PPCC)

En réunissant des chercheurs, des fabricants et des distributeurs, le Fonds d’innovation en vaccins pour le bétail accélère la mise au point de nouveaux vaccins et l’amélioration de solutions existantes.

Les chercheurs d’Onderstepoort en Afrique du Sud s’efforcent de mettre au point un nouveau vaccin contre la cowdriose dérivé d’une culture de tissus qui ne nécessite pas de chaîne du froid, est simple à administrer et ne nécessite pas d’antibiotiques.

La fièvre de la vallée du Rift (FVR) est une maladie virale qui touche les chèvres, les moutons, le bétail et les humains. Elle est endémique dans de nombreuses régions de l’Afrique, et des éclosions se produisent selon des cycles de trois à cinq ans. Non seulement la FVR affecte la sécurité économique et alimentaire des petits exploitants agricoles en Afrique, mais elle représente aussi un grave risque pour la santé publique.

Partenaires

Affaires mondiales Canada
La Fondation Bill et Melinda Gates