Olive Sabila Chemutai vérifie ses tomates dans Kapseror Village, Kapchorwa, en Ouganda

La population de l’Afrique subsaharienne devrait s’élever à 1,5 milliard d’habitants d’ici 2050. Pour répondre à la demande croissante, cette région devra augmenter sa production alimentaire de 360 % par rapport aux niveaux de 2006.

Pour relever ce défi, les petites exploitations sont essentielles, car elles représentent 80 % des fermes de la région et emploient directement plus de 175 millions de personnes.

Cultiver l’avenir de l’Afrique (CultivAf) est un partenariat de recherche qui dispose de 15 millions CAD sur quatre ans et qui a été conçu pour soutenir la recherche appliquée visant à lutter contre la faim en Afrique subsaharienne en exploitant le potentiel innovateur des petits exploitants agricoles de la région, dont la majorité sont des femmes.

CultivAf appuie des travaux de recherche novateurs sur les systèmes après récolte, la nutrition et l’utilisation durable de l’eau. Il cherchera des façons d’élargir la portée des résultats de recherche prometteurs et de soutenir les efforts déployés à l’échelle nationale et régionale afin d’accroître la sécurité alimentaire sur le continent africain. Les résultats de recherche devraient aider les gouvernements, les établissements, les entreprises privées et les agriculteurs à adopter de meilleures politiques et pratiques en matière de sécurité alimentaire.

Partenaires

Australian Centre for International Agricultural Research

Australian International Food Security Research Centre