Les projets d’énergie renouvelable doivent mobiliser les communautés

Catherine Gucciardi Garcez
Catherine Gucciardi Garcez
Bourse de recherche
2016

Les solutions techniques ne sont pas suffisantes pour garantir le succès des projets d’énergie renouvelable à petite échelle au Brésil. Mais, selon Catherine Gucciardi Garcez, titulaire d’une bourse de recherche du CRDI en 2016, c’est là-dessus que l’accent a été mis en grande partie. « Les problèmes en matière d’inclusion sociale et de gouvernance, et la possibilité que les communautés locales participent à ces initiatives, ne sont pas aussi marqués », explique-t-elle.

« Je comprends le potentiel de l’énergie renouvelable et certaines de ces technologies sont des solutions louables », affirme Mme Gucciardi Garcez. Ma recherche montre que les concepteurs étaient bien intentionnés, mais qu’ils n’ont pas passé suffisamment de temps à se faire accepter par la communauté locale ou n’ont pas laissé la communauté participer suffisamment pour permettre l’appropriation locale. » Sans la mobilisation des bons intervenants, nous risquons de ne pas atteindre le type de répercussions que nous souhaiterions avoir ou qui sont nécessaires », explique-t-elle.

Mme Gucciardi Garcez est ingénieure et détient une maîtrise et un doctorat en politique environnementale du Brésil. « Je vivais à l’extérieur du Canada depuis cinq ou six ans avant de venir me joindre au CRDI », mentionne-t-elle. C’était ma première expérience professionnelle au Canada après une longue absence. Cette expérience a été très utile pour rebâtir un réseau professionnel. »

 

Vous voulez rester au courant des dernières possibilités de financement ? Visitez la page des Bourses aux diplômés et Abonnez-vous à nos alertes de financement.