Gloria Song
Gloria Song
Bourse de recherche
2016

C’est inhabituel d’entendre une avocate dire que « la loi n’est pas suffisante en soi. » C’est la conclusion à laquelle est arrivée Gloria Song, titulaire d’une bourse de recherche en 2016, dans le cadre de sa recherche sur la façon dont la Guyane met en application sa Loi sur la violence familiale. « Il faut également que tous les systèmes de soutien social soient en place pour s’attaquer au problème dans son ensemble », explique-t-elle. C’est très inconfortable pour les avocats. »

Mme Song a choisi la Guyane pour sa recherche parce qu’elle voulait vraiment « examiner des pays qui sont peu peuplés », mentionne-t-elle. « J’avais l’impression que la Guyane était très semblable au Nunavut, où j’exerçais auparavant ma profession. »

Après une maîtrise en droit, Mme Song voulait voir si elle pouvait « devenir une avocate oeuvrant plus dans le domaine de la recherche. Je peux dire que j’ai maintenant vécu une expérience de recherche sur le terrain, mené une recherche qualitative et mis sur pied un important projet de recherche. »

Au CRDI, Mme Song a participé à l’organisation d’importantes conférences sur l’accès à la justice et le droit de la famille, deux domaines qui l’intéressent particulièrement. « C’est un honneur pour moi d’avoir pu travailler sur des questions aussi importantes », explique-t-elle. « J’espère que j’ai été aussi utile au CRDI qu’il l’a été pour moi. »

 

Vous voulez rester au courant des dernières possibilités de financement ? Visitez la page des Bourses aux diplômés et Abonnez-vous à nos alertes de financement.