Le Pérou a besoin d’une approche globale en matière de nutrition

Carly Hayes
Carly Hayes
Bourse de recherche
2017

Est-il possible de s’attaquer simultanément à l’obésité et à la sous-alimentation ? C’est la question à laquelle Carly Hayes, titulaire d’une bourse de recherche 2017, a décidé de répondre. Le Pérou, dit-elle, « souffre d’un double problème de malnutrition : plus de 59 % de la population adulte souffre d’embonpoint ou d’obésité, alors que plusieurs enfants vivant dans des régions rurales souffrent d’un retard de croissance ou d’anémie » [traduction].

Le Pérou a mis en place un programme concerté visant à favoriser la réduction des retards de croissance chez les enfants de moins de cinq ans, mais les efforts déployés pour lutter contre l’obésité et prévenir les maladies non transmissibles qui sont liées à l’alimentation, comme le diabète, ont été ponctuels et ont manqué de cohérence sur le plan politique. Un débat est en cours à l’heure actuelle quant à savoir si les politiques qui ont résolu un problème pourraient être repensées pour en résoudre un autre.

Hayes arrive à la conclusion qu’une révision des politiques actuelles en matière de nutrition est une option viable, mais que « ces politiques ne devraient pas remplacer une approche globale en matière de nutrition visant à créer un environnement alimentaire plus sain [traduction] ».

Hayes explique que la recherche et le projet de recherche sur le terrain à Lima ainsi que les échanges avec le département de Cuzco et la Ville de Ollantaytambo, ville située dans les hautes terres des Andes, lui « ont donné la chance d’approfondir [ses] connaissances en matière de prévention des maladies non transmissibles, et de renforcer [ses] compétences en logistique, en planification, en suivi et évaluation, ainsi qu’en communication.

J’ai l’impression d’avoir beaucoup grandi en tant que chercheure, en tant que professionnelle, ainsi que sur le plan personnel tout au long de mon année en tant que titulaire d’une bourse de recherche [traduction]. »

Hayes considère toutefois qu’elle a aussi eu l’occasion tout à fait unique « d’interagir avec un groupe de titulaires de bourses de recherche possédant une grande variété d’expériences, de connaissances et de compétences au sein du programme. Apprendre de ce groupe remarquable m’a permis d’approfondir mes connaissances à l’égard de 10 enjeux en matière de développement international, au lieu d’un seul [traduction] ! »

 

Vous voulez rester au courant des dernières possibilités de financement ? Abonnez-vous à nos alertes de financement..