Le Fonds David et Ruth Hopper et Ramesh et Pilar Bhatia Canada

Ramesh Bhatia a oeuvré pendant une quarantaine d’années dans des institutions d’aide et de financement du développement dont, notamment, la Fondation Rockefeller, la Banque asiatique de développement, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et le CRDI, où il a passé onze ans de sa carrière et où il a rencontré Pilar, celle qui allait devenir sa femme. Pilar Bhatia a travaillé au CRDI pendant neuf ans et, après avoir consacré du temps à sa jeune famille, elle a repris ses activités professionnelles dans le domaine du développement, principalement à la Banque mondiale à Washington, D. C., et en Asie. Actuellement établis aux Philippines, Ramesh et Pilar reviennent souvent au Canada rendre visite à leurs enfants, tous deux titulaires d’un poste universitaire, et à leurs petits-enfants.

En hommage à notre précieuse et longue amitié avec David et Ruth Hopper (le premier président du CRDI et son épouse) et afin de concrétiser le souhait que nous avons si souvent exprimé après notre retraite : redonner à la société. Nous tenions à témoigner notre gratitude envers le Canada et le Centre pour les possibilités qu’ils nous ont offertes et à en faire profiter de jeunes chercheurs méritants dans nos pays d’origine : les Philippines et l’Inde, deux pays qui sont également chers à la famille Hopper.

—Ramesh et Pilar Bhatia

Grâce à un don de Ramesh et Pilar Bhatia, le Fonds David et Ruth Hopper et Ramesh et Pilar Bhatia Canada Fund a été créé en 2017. Ce fonds cofinancé par le CRDI et les Anciens du CRDI est géré par le Centre. Il permet d’appuyer financièrement de jeunes chercheurs en début de carrière, en particulier des femmes au moyen de bourses et de stages.

Le fonds soutient les bourses suivantes :

À compter de 2017, et tous les deux ans par la suite, le CRDI offre la Bourse de recherche David et Ruth Hopper et Ramesh et Pilar Bhatia au meilleur candidat canadien issu de l’appel à propositions pour la bourse du CRDI aux chercheurs candidats au doctorat (IDRA). Pour obtenir plus de renseignements sur cet appel à propositions, veuillez consulter la page Web de l’appel de la bourse IDRA à la page de financement du CRDI.

  • La bourse du Canada de 2017 a été octroyée à Mme Rachana Devkota, au doctorat en études rurales de l’Université de Guelph. La bourse a financé sa recherche intitulée « Approche transformatrice à l’égard des sexospécificités dans le système d’innovation en agriculture au Népal ».
  • La bourse du Canada de 2019 a été octroyée à Mme Jemima Baada, au doctorat en études des femmes de l’Université Western. La bourse finance sa recherche intitulée « Examining the Dual Effects of Climate Change and Multilateral Investment on Agrarian Migration in Ghana ».

À compter de 2018, et chaque année par la suite, le CRDI appuie l’Institut de la culture philippine de l’Université Ateneo de Manila qui gère la Bourse de recherche David et Ruth Hopper et Ramesh et Pilar Bhatia destinée à des chercheurs philippins méritants.

Les bourses des Philippines ont été décernées aux bénéficiaires suivants :

En 2018-2019

M. John Vincent Toribio, à la maîtrise en communications, explore les liens entre les médias, les jeunes et la violence.

Mme Justine Nicole Torres, à la maîtrise en anthropologie et spécialisée en droit et en politiques de l’environnement, étudie les histoires et les relations des humains et des animaux pour le développement durable durant la période de l’anthropocène.

En 2019-2020

Mme Alecz Gabrielle Fernandez, étudiante à la maîtrise en sciences de l’environnement, pour une recherche sur « Les inondations dans les villes en voie d’urbanisation : examen des effets de l’augmentation des zones imperméables sur l’intensité des inondations dans la ville de Cagayan de Oro »

Mme Josephine P. Perez, doctorante en études du leadership et du développement des organisations, du département de psychologie, pour une recherche sur « Les Philippines aux tables de la paix : une analyse de positionnement sur le leadership des femmes dans le processus de paix aux Philippines »

À compter de 2017, le CRDI offre annuellement une bourse ou un stage de recherche David et Ruth Hopper et Ramesh et Pilar Bhatia, qui est géré à tour de rôle par un bureau régional du CRDI. Le bureau régional administrant la bourse ou le stage de l’année en question fournira les détails à ce sujet (Montevideo en 2017, Nairobi en 2018, New Delhi en 2019, Amman en 2020 et ainsi de suite).

  • La bourse de 2017 a été attribuée à Mme Elizabeth Solorzano Ortiz, à la maîtrise en génétique, à l’Université australe du Chili. Sa recherche porte sur la relation entre les réactions cutanées aux produits pharmaceutiques utilisés pour traiter la maladie de Chagas et les génotypes de molécules en cause dans la reconnaissance immunologique dans deux groupes de la population d’origine ethnique différente, au Guatemala.
  • Les bourses de 2018 ont été décernées à deux candidats au doctorat en économie appliquée à l’Université Cheick Anta Diop :

Mme Touwédé Bénédicte Atchade, pour sa recherche sur Essais sur le pouvoir de décision de la femme dans le ménage en Afrique de l’Ouest;

Mme Viviane Laure Mamno Wafo, pour sa recherche sur Le rôle des inégalités éducationnelles de genre dans la croissance économique au Cameroun : une analyse des effets macroéconomiques.

À compter de 2020, et tous les deux ans par la suite, le CRDI offre une bourse de recherche David et Ruth Hopper et Ramesh et Pilar Bhatia, géré par le bureau régional du CRDI en Inde, à un chercheur indien méritant.