Aller au contenu principal

FAQ sur le programme d'innovation en matière de données et d'intelligence artificielle destiné aux pays du Sud

1. Mon organisation doit-elle être établie dans un pays à revenu faible ou à revenu intermédiaire pour présenter une demande ?

Non, mais une préférence marquée sera accordée aux organisations établies dans les pays à revenu faible ou à revenu intermédiaire, et la sélection sera pondérée en conséquence. À cet égard, veuillez noter que plus de 50% des organisations d'un consortium de recherche doivent provenir de pays à revenu faible ou à revenu intermédiaire. Les consortiums de recherche, y compris les coopérations à l'échelle mondiale, sont encouragés à instaurer des collaborations multidisciplinaires.

2. Mon organisation peut-elle présenter plus d'une demande ?

Les organisations ne peuvent présenter une proposition qu'en tant que candidat principal.

3. Mon organisation peut-elle présenter une demande avec plus d'un consortium ?

Oui, mais votre organisation ne peut être le candidat principal d'un seul consortium. La préférence sera accordée aux consortiums pluridisciplinaires qui ont démontré leur capacité à travailler dans différents contextes et à collaborer avec les gouvernements.

4. Dans quelle langue ma demande doit-elle être présentée ?

Les propositions peuvent être présentées en français ou en anglais. Les propositions en espagnol seront prises en compte dans des circonstances particulières. (Veuillez envoyer un courriel à l'adresse covidresponse@crdi.ca).

5. Les propositions non retenues recevront-elles une rétroaction ?

Oui, mais veuillez noter qu'en raison de la nature urgente de l'appel, le CRDI ne peut fournir que peu de commentaires détaillés aux candidats non retenus.

6. Quelle est la durée prévue des propositions retenues ?

Les propositions de projet pour le présent appel devraient durer deux ans (de 2020 à 2022) et être évaluées à 1,25 million de dollars canadiens au maximum.

7. Les travaux de recherche proposés peuvent-ils aborder plusieurs domaines thématiques ?

Oui. Nous encourageons les candidats à opter pour des collaborations de recherche et des approches pluridisciplinaires qui tiennent compte de la complexité de la mise en oeuvre des solutions technologiques et des interventions envisagées.

8. Ma proposition de recherche peut-elle sortir du champ des domaines thématiques ?

Non, les propositions de recherche doivent porter sur au moins l'un des domaines de résultats thématiques suivants :

  • Prévision des transmissions et réduction de la propagation par des interventions politiques et de santé publique.
  • Mobilisation de l'intelligence artificielle et de la science des données pour comprendre et soutenir des mesures soucieuses de l'égalité des sexes pendant la COVID-19.
  • Optimisation des réponses du système de santé publique pour le diagnostic, les soins et la gestion des patients.
  • Établissement de la confiance et lutte contre la désinformation et la mésinformation autour de la COVID-19.
  • Renforcement des systèmes de données et échange de renseignements sur la COVID-19.
  • Soutien d'une gouvernance transparente et responsable de l'intelligence artificielle, des données et des droits numériques autour de la COVID-19 et de la lutte contre la pandémie.

Le fonds étant conçu pour soutenir rapidement la recherche, les six domaines de résultats thématiques doivent avoir une portée vaste pour que la recherche puisse répondre aux priorités définies dans divers contextes; ils ne sont pas censés être de nature prescriptive. Les propositions doivent en fin de compte répondre aux priorités, aux capacités, aux besoins et aux contextes des pays d'impact prévu.

9. Mon organisation a déjà participé à un projet d'urgence lié à la COVID-19. Puis-je soumettre une proposition dans le cadre de cet appel pour compléter ce projet ?

Oui, votre proposition de projet peut s'appuyer sur des recherches ou des enseignements existants, à condition qu'elle soit immédiatement applicable par les gouvernements et les autres utilisateurs des connaissances pour répondre à la pandémie de COVID-19 et qu'elle mise sur l'utilisation de l'intelligence artificielle et de la science des données pour y parvenir.

Notez que toute recherche doit tenir compte des disparités entre les sexes et être inclusive quant à la conception, aux questions et aux résultats et effets attendus.

10. Qu'entendez-vous par « conception de la recherche à l'échelle » ?

Le processus et l'approche de recherche doivent être conçus de manière à ce que les effets positifs puissent être étendus au profit de la société. Plus précisément, la recherche doit préciser comment, pourquoi et dans quelles conditions les effets ont été obtenus. The Scaling Playbook – Mettre à l'échelle : Un guide pratique pour les chercheurs vise à soutenir la mise en pratique.

11. Comment aborder les questions de genre et autres considérations d'inclusion dans la conception de ma recherche ?

Le groupe de travail sur l'égalité des sexes dans le contexte de la COVID-19 dirigé par des chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health a publié un guide de ressources exhaustif qui répertorie les nouveaux travaux de recherche sur les sexospécificités et les interventions face à la COVID-19, selon plusieurs axes de recherche. Pour en savoir plus, veuillez consulter les document relatifs à l'appel.

12. Quels sont les pays admissibles à mener des recherches ?

Le but de cet appel à propositions est de financer la recherche dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI). Le CRDI utilise les définitions des revenus intermédiaires, tranche inférieure du Comité d’aide au développement de l’OCDE et de la Banque mondiale pour déterminer les pays admissibles.

Veuillez noter que nous ne pouvons pas accepter les demandes de recherche en Europe de l’Est, en Inde, en Iran, en Irak, en Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée) ni au Yémen.

13. Depuis quels pays les organismes peuvent-ils présenter une proposition ?

Cet appel à propositions mondial acceptera les demandes des leaders de consortiums d’organismes légalement enregistrés de presque tous les pays ou territoires. Les organismes individuels doivent présenter leur proposition à partir d’un pays à revenu intermédiaire, tranche inférieure.

Veuillez noter que nous ne pouvons pas accepter les demandes d’organismes basés en Inde, en Iran, en Irak, en Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée) ou au Yémen.

Les demandes des organismes candidats principaux situés dans les pays et territoires suivants peuvent être soumises à une étape supplémentaire d’approbation au sein du CRDI. Les exigences en matière d’autorisation et les exigences légales du pays peuvent entraîner des retards importants : Afghanistan, Congo (République démocratique du Congo), Guinée équatoriale, Érythrée, Égypte, Gabon, Guinée-Bissau, Inde, Maldives, Micronésie, Montserrat, Myanmar, Soudan, Suriname, Venezuela, Cisjordanie et Gaza, Zimbabwe, certains petits États insulaires (dont les Comores, São Tomé et Príncipe, Sainte-Hélène, Timor-Leste), et les îles du Pacifique (îles Cook, Fidji, Kiribati, îles Marshall, Nauru, Niue, Palau, Samoa, îles Salomon, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Vanuatu, Wallis et Futuna).

14. Comment mon consortium doit-il être configuré ?

Les consortiums sont l’approche privilégiée pour cet appel, car ils peuvent soutenir des approches pluridisciplinaires de sujets complexes. Les collaborations peuvent être des configurations Sud-Sud et Sud-Nord, et peuvent inclure plusieurs organismes dans un pays ou des organismes qui couvrent une région ou le monde entier. Les consortiums peuvent être des collaborations entre universités ou entre différents types d’organismes. Les configurations devraient en fin de compte être adaptées à la réalisation des objectifs proposés pour la recherche.

La proposition doit détailler les rôles et responsabilités de tous les partenaires. Chaque organisme partenaire devrait viser à soutenir la recherche, l’apprentissage et le déploiement rapide d’approches de réponse aux pandémies.

Le critère de leadership ou de participation de plus de 50 % de PFR-PRI est lié aux objectifs de l’appel. L’objectif est de s’assurer que les organismes de recherche des pays du Sud assument un rôle de leader et de permettre la durabilité de l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage machine dans les systèmes de santé dans l’avenir.

15. Veuillez expliquer les critères d’admissibilité selon lesquels un consortium doit être composé de plus de 50 % d’organismes établis dans un PFR-PRI.

Ces critères seront interprétés, lors de la présélection, de la manière suivante :

  • – Plus de 50 % des organismes du consortium sont situés dans un PFR-PRI, ou 
  • – Plus de 50 % du budget de recherche et de diffusion est destiné aux partenaires du consortium situés dans un PFR-PRI. 

Les bureaux nationaux et les entités enregistrées localement d’organismes internationaux ou d’organismes multilatéraux peuvent être inclus dans le critère d’admissibilité de 50 %. Les demandes qui ne remplissent pas cette condition d’admissibilité seront considérées comme inadmissibles pour un examen plus approfondi lors de la présélection. Votre proposition doit préciser de quelle manière votre consortium répond aux critères.

16. Pour qu’un consortium soit considéré comme dirigé par un PFR-PRI, le candidat principal doit être une entité juridique enregistrée dont les principales activités sont menées dans ce PFR-PRI.

Les candidats principaux, y compris les bureaux nationaux et les entités enregistrées localement d’organismes internationales ou d’organismes multilatéraux, ne seront pas considérés comme étant dirigés par un PFR-PRI, à moins qu’ils ne puissent démontrer que la stratégie, la haute direction et les priorités de recherche fondamentale de cet organisme sont situées dans ce pays ou cette région.

17. Je présente ma proposition en tant qu’organisme individuel, mais je veux faire partie d’un consortium. Pouvez-vous en trouver un pour moi ou mon organisme ?

Nous ne pouvons pas faciliter la création de consortiums. Toutefois, si vous présentez une proposition en tant qu’organisme individuel et que votre proposition convient à un consortium déjà existant (ou qu’elle peut être combinée à d’autres propositions individuelles), nous pouvons demander aux deux parties si elles sont intéressées par la formation d’un nouveau consortium.

18. Existe-t-il un modèle de questions de proposition hors ligne ?

Vous pouvez accéder à un modèle de questions de proposition ici, à titre de référence uniquement. Prière de noter que toutes les demandes doivent être soumises par l’intermédiaire de Survey Monkey.

19. Y a-t-il une limite de mots pour la proposition ?

Il n’y a pas de limite de mots pour la section 3 de la proposition Survey Monkey (qui contient le problème et la justification de la recherche, la méthodologie et les questions de retombées). Nous prévoyons que les sections sur les problèmes de recherche et la méthodologie devraient compter entre 300 et 2 000 mots. Les résultats et les retombées peuvent (si vous le souhaitez) être présentés sous forme de listes plus courtes.

20. Les universités, ou les facultés au sein des universités, peuvent-elles soumettre plus d’une proposition ?

Il peut y avoir plusieurs demandes au sein d’un grand établissement, tel qu’une université. Le chercheur principal (CP) ne peut l’être que pour une seule proposition. S’il y a plusieurs demandes au sein d’une faculté, il doit être clair qu’elles sont distinctes et qu’elles ont des CP différents.

21. Dois-je établir un partenariat avec un organisme des pays du Nord ?

Non.

22. L’appel porte sur la recherche appliquée en matière d’IA et de science des données qui répond à la COVID-19. L’organisme est-il censé faire non seulement de la recherche, mais aussi mettre en oeuvre une forme d’IA ou de technologie des sciences des données ?

Oui, on s’attend à ce que la recherche soit appliquée par le déploiement ou la mise en oeuvre d’une technologie (y compris le pilotage ou l’essai d’une nouvelle approche, ou l’adaptation d’une méthodologie existante à l’échelle dans un nouveau contexte). L’attente est de mettre en oeuvre des recherches pertinentes sur les politiques qui prennent en compte les répercussions juridiques, éthiques, sociales et économiques des technologies de l’IA et de la science des données, qui devraient à terme viser à éclairer les politiques ou les pratiques. Veuillez consulter la section « Approche » de l’appel à propositions.

23. Le budget par projet est-il lié au nombre d’organismes dans le consortium ? Les petits consortiums ou les candidats individuels peuvent-ils demander des subventions de 1,25 million de dollars ?

Le budget doit correspondre aux objectifs et aux besoins de votre proposition. On s’attendrait à ce que les organismes individuels demandent la limite inférieure, et que les demandes des consortiums soient en fonction des chiffres globaux.

24. Les CV doivent-ils être présentés dans un format particulier ?

Non, mais ils doivent être condensés (en deux pages maximum). Les CV doivent être rédigés en anglais, en français ou en espagnol.