Réaliser les droits 2017 : Favoriser la participation locale en Amérique latine

des personnes assises en cercle
Date de l'événement :
June 08, 2017 au June 10, 2017
Endroit :
Université d'Ottawa Ottawa, ON
Canada

Le CRDI est heureux d’apporter son appui à la conférence Réaliser les droits 2017 : Droits de la personne et constitutionnalisme qui se tiendra à l’Université d’Ottawa, du 8 au 10 juin. Pour souligner le 150e anniversaire du Canada, la conférence explorera les progrès accomplis, au pays comme à l’étranger, dans la promotion de la gouvernance démocratique, de la primauté de la loi et du respect des droits de la personne.

Le partenaire de recherche du CRDI Gustavo Zambrano Chávez participera à une discussion de groupe sur les droits des Autochtones dans les Amériques. Professeur de droit à l’Instituto de Democracia y Derechos Humanos de la Ponticifia Universidad Católica del Perú, M. Zambrano discutera des stratégies que les communautés autochtones de la région de San Martín ont établies en vue de participer efficacement à l’élaboration de politiques et à la gouvernance régionale.

M. Zambrano a dirigé des recherches au Pérou dans le cadre d’un projet plus vaste visant à étudier les répercussions d’une vague de réformes constitutionnelles touchant la Bolivie, le Brésil, la Colombie et l’Équateur. Sous la coordination de la faculté de droit de la Universidad de los Andes, à Bogotá, en Colombie, le projet vise à améliorer les droits de participation de la communauté. Son orientation sur les avantages et les répercussions pour la communauté est unique en son genre.

Au Pérou, l’équipe de M. Zambrano a étudié la Coordinadora de Desarrollo y Defensa de los Pueblos Indígenas de San Martín, une organisation bien établie qui oeuvre à la promotion des droits politiques et culturels des Autochtones et à leur développement économique. Le chercheur communiquera les enseignements tirés des efforts de la Coordinadora visant à défendre des enjeux autochtones et à promouvoir la planification du développement au sein des structures gouvernementales régionales de San Martín.

L’étude a montré que cet organisme de coordination qui représente plusieurs fédérations autochtones a réussi à trouver des alliés politiques et à négocier avec ces derniers dans l’espace public. Ses atouts comprennent notamment le maintien de liens solides avec les traditions historiques et culturelles et le respect d’un modèle culturel de prise de décisions. Toutefois, cette stratégie repose sur un important leadership, et les membres clés sont susceptibles d’être grandement sollicités, tandis qu’un faible taux de roulement exclut les autres, les femmes en particulier, de la participation aux processus décisionnels. L’étude conclut en formulant des recommandations pour que les approches de la Coordinadora soient davantage axées sur la démocratie et l’inclusion et pour qu’elles promeuvent une participation plus efficace au sein de l’organisme.

Pour donner suite à la recommandation visant à améliorer la viabilité et l’inclusion, l’équipe a élaboré un guide de formation, entre autres outils, afin d’aider les communautés de San Martín et d’accroître la participation politique des mouvements sociaux. Le cas de San Martín figurera au nombre de ceux qui seront abordés durant la conférence afin d’améliorer la manière dont les participants relèvent les défis et saisissent les possibilités de protéger les droits partout dans le monde.

Inscrivez-vous à la conférence Réaliser les droits 2017 : Droits de la personne et constitutionnalisme.

Apprenez-en davantage au sujet du projet du CRDI intitulé Des droits internationaux aux pratiques locales : la réforme constitutionnelle et la participation en Amérique latine.