Orienter les efforts d’adaptation dans un monde à 1,5 degré : le CRDI participera à la conférence internationale « 1.5 degrees »

La sécheresse en Éthiopie

Jennifer Leavy

Date de l'événement :
September 20, 2016 au September 22, 2016
Endroit :
University of Oxford Oxford,
United Kingdom

Le CRDI et plusieurs partenaires et bénéficiaires de l’Initiative de recherche concertée sur l’adaptation en Afrique et en Asie (IRCAAA) présenteront trois séances parallèles dans le cadre de la conférence internationale 1.5 degrees: Meeting the challenges of the Paris Agreement (1,5 degré : relever les défis de l’Accord de Paris). Les bénéficiaires du CRDI présenteront les résultats de leurs recherches sur l’adaptation aux changements climatiques, et enrichiront ainsi la base des connaissances liées à l’incidence d’un réchauffement climatique se situant à 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels et aux répercussions sur les efforts d’adaptation. 

Lorsqu’on évalue les risques climatiques futurs et les vulnérabilités aux hausses de la température moyenne mondiale, on observe un écart important entre les différentes régions. La démarche axée sur les zones cruciales adoptée par l’IRCAAA pour examiner les incidences et l’adaptation permet de fournir d’excellentes données régionales pour le rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) concernant l’objectif de limiter la hausse de la température à 1,5 °C demandé par l’Accord de Paris. Au-delà de son approche inclusive et régionale, l’IRCAAA synthétise les résultats de recherche sur des zones cruciales similaires, permettant ainsi de dresser des comparaisons entre les régions tout en se concentrant sur les répercussions pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables.

À propos de la conférence « 1.5 degrees »

Des chercheurs, des décideurs, des entreprises et des membres de la société civile s’efforceront de mieux comprendre les effets de l’augmentation de la température moyenne mondiale de 1,5 degré et d’évaluer la faisabilité des défis prévus par l’Accord de Paris sur le climat, dont l’objectif est de maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale sous les 2 °C. Cet objectif d’atténuation ambitieux représente un défi politique de taille, et met en lumière d’importantes lacunes en matière de recherche quant à la nature, aux avantages et à la faisabilité d’un monde à 1,5 degré. La conférence examinera les arguments à l’appui de l’objectif énoncé et explorera différentes voies pour l’atteindre.

L’Initiative de recherche concertée sur l’adaptation en Afrique et en Asie (IRCAAA) vise à accroître la résilience des populations pauvres à l’égard des changements climatiques en aidant un réseau de consortiums à mener des recherches de grande qualité de même qu’à interagir avec la sphère des politiques dans des zones cruciales en Afrique et en Asie. Elle est financée par le Department for International Development du Royaume-Uni et le CRDI.