Aller au contenu principal
Depuis les soulèvements de 2011, la région connaît des changements sans précédent. Cela a entraîné une croissance inégale, une vulnérabilité économique, une démocratie fragile et un taux de chômage élevé, en particulier chez les femmes et les jeunes.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les économies régionales sont mises à rude épreuve et reposent beaucoup trop sur le secteur pétrolier, dans bien des cas. Beaucoup de pays épuisent leurs ressources naturelles à un rythme nettement supérieur à leur capacité de renouvellement. La désertification accrue et l’insécurité alimentaire sont fort préoccupantes et de graves problèmes subsistent quant à l’approvisionnement en eau.

Cibles de recherche

À l’instar des autres régions en développement, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont en quête de solutions; or nous réalisons des progrès à ce chapitre. Voilà près de 40 ans que le CRDI aide des chercheurs et des innovateurs à trouver des moyens d’améliorer la santé, de réduire la pauvreté et de favoriser la démocratie dans la région.

Nos programmes sont conçus pour réunir les bons partenaires de sorte à avoir plus d’impact dans des domaines tels que les politiques sociales et économiques, l’environnement, la politique et la gouvernance, les technologies de l’information et des communications et la production de connaissances. Nous habilitons la région à former les chefs de file régionaux d’aujourd’hui et demain.

Bureau régional

Notre bureau régional à Amman, en Jordanie coordonne nos activités dans dix pays et territoires de la région.  

Algeria

Egypt

Iran

Iraq

Jordan

Kuwait

Lebanon

Morocco

Syria

Sudan

Tunisia

United Arab Emirates

West Bank and Gaza

Yemen

Country Profile

Les efforts que nous avons déployés en Algérie entre 1974 et le début des années 90 étaient axés sur l’amélioration de l’agriculture et de l’éducation et le développement de la technologie de l’information. Après une absence de près de dix ans en raison de troubles de l’ordre public dans le pays, nous avons entrepris de rétablir les liens avec les chercheurs algériens. La restauration du soutien pour accroître les capacités de recherche a constitué une première étape importante.

Plusieurs ateliers ont permis à des spécialistes algériens de l’économie, de l’agriculture, de la foresterie et de la gestion des ressources en eau d’apprendre à maîtriser de nouvelles compétences essentielles. Les ateliers portaient principalement sur l’intégration des besoins des collectivités en matière de recherche et la réponse aux différents besoins des hommes et des femmes.

Des services de santé

En 2005, nous avons recommencé à soutenir la recherche en Algérie en accordant des subventions pour améliorer les services de santé dans les régions éloignées. Notre soutien a contribué à la conception d’un logiciel et d’une plateforme informatique afin de relier deux hôpitaux de la capitale, Alger, à deux hôpitaux isolés situés dans le sud du pays.

Le projet a permis à des médecins de milieu rural de perfectionner leurs compétences en soins pédiatriques. Les résultats concluants obtenus ont incité le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à élaborer une stratégie et un plan d’action en vue d’instaurer des services de cybersanté dans le pays.

Journalisme scientifique de qualité

Depuis 2006, nous soutenons les journalistes scientifiques de l’Algérie et d’autres pays africains. En mettant l’accent sur un journalisme scientifique de qualité, nous visons à favoriser des débats éclairés et l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes en ce qui concerne les grands axes de développement.

Grâce au soutien du CRDI, la Fédération mondiale des journalistes scientifiques améliore la capacité des journalistes à produire des reportages sur la santé, l’environnement et l’agriculture. Les journalistes algériens qui ont participé à un programme intensif de formation et de mentorat par les pairs ont ensuite créé de nouvelles émissions de radio et de télévision et signé des articles qui ont été publiés dans des journaux internationaux consacrés à la science et au développement.

Leur journalisme d’investigation a déjà exercé une influence sur les responsables des politiques. Ainsi, un reportage ayant fait état de l’abandon du système de gestion de l’eau classique a incité le gouvernement de l’Algérie à promouvoir un retour à ce système.

Total IDRC Support

Depuis 1974, le CRDI a financé 34 activités d’une valeur de 4,7 millions CAD

Homme algérien assis dans le désert.
UN / E.Schneider

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la télémédecine est offerte dans des régions éloignées en Algérie;
  • les capacités locales de recherche en écosanté se renforcent;
  • les répercussions des changements climatiques sur la santé et les moyens de subsistance sont mieux gérées;
  • une méthodologie relative à l’écosanté pour maîtriser les maladies intensifiées par les changements climatiques est mise au point;
  • la gouvernance de la steppe algérienne s’améliore afin de rehausser les conditions socioéconomiques des personnes qui l’habitent;
  • des politiques sont promues afin de protéger les minorités comme les communautés kurdes et amazighes, qui représentent 50 millions de personnes dans la région.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

Nous avons réorienté le soutien que nous apportons à la recherche en Égypte en fonction des besoins changeants du pays. Les premiers investissements en recherche ont permis d’améliorer, entre autres, l’irrigation, les mesures de lutte contre les ravageurs, la transformation des aliments, la protection des ressources hydriques, le traitement de l’eau ainsi que les services de santé.

Dans la foulée des soulèvements qui se sont produits dans de nombreux pays arabes, nous avons ciblé les interventions en vue d’appuyer les transitions à la démocratie. Le travail de l’Initiative arabe de réforme, un réseau d’instituts de recherche qui conçoit des réformes et en examine la validité, en est un exemple. L’Initiative vient d’ouvrir un bureau en Égypte et aide les groupes de citoyens et les partis politiques à participer aux dialogues ayant trait aux politiques publiques. Par ailleurs, plusieurs subventions ont pour but de tirer parti de l’impulsion donnée aux droits et à l’autonomisation politique des femmes au cours des transitions qu’a connues la région.

Simplification des formalités administratives

Grâce à des travaux de recherche que nous avons financés de 2000 à 2009, les responsables des politiques égyptiens ont été mis au fait des négociations commerciales internationales et de réformes susceptibles de favoriser la croissance des micro, petites et moyennes entreprises.

Pendant huit ans, en effet, le CRDI et l’Agence canadienne de développement international ont soutenu la formation des fonctionnaires et les efforts déployés par le gouvernement pour accroître la compétitivité. Les réformes ont permis de simplifier les formalités administratives dans certains domaines, notamment en ce qui concerne les droits de douane et la fiscalité. En outre, environ 3 000 propriétaires de petites entreprises ont appris à utiliser de façon efficace les technologies de l’information et de la communication.

Le delta du Nil en danger

L’augmentation du niveau de la mer le long du delta du Nil pose des risques d’inondation et d’intrusion d’eau salée attribuables aux changements climatiques. La situation a des répercussions sur les habitants ainsi que sur les activités économiques dans la région.

En 2008, notre financement a permis à l’Université d’Alexandrie d’évaluer la vulnérabilité de différents secteurs de l’économie et de formuler des conseils sur les mesures d’adaptation possibles, par exemple la construction de murs de protection et le déplacement des habitants vers l’intérieur des terres. Grâce au soutien du CRDI et d’autres partenaires, l’université a créé l’Alexandria Research Centre for Adaptation to Climate Change. Ce centre d’excellence aidera à guider les investissements du pays en matière d’adaptation aux changements climatiques.

Total IDRC Support

Depuis 1971, le CRDI a financé 234 activités d’une valeur de 40,3 millions CAD

Algérie femmes couture.
BANQUE MONDIALE / D.Chavez

Grâce à l’appui du CRDI :

  • l’entrepreneuriat technologique est florissant;
  • les jeunes se préparent à occuper des emplois à forte demande dans les secteurs de la vente au détail, de l’accueil, de la technologie de l’information et de l’impartition des processus administratifs;
  • des mouvements migratoires attribuables aux changements climatiques le long des deltas sont détectés;
  • les moyens de subsistance de petits agriculteurs s’améliorent grâce à des technologies donnant accès aux chaînes d’approvisionnement;
  • les relations entre les civils et l’armée se réforment afin renforcer la démocratie;
  • des politiques sont promues afin de protéger les minorités comme les communautés kurdes et amazighes, qui représentent 50 millions de personnes dans la région.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

En Jordanie, les premiers travaux de recherche que nous avons subventionnés ont permis d’améliorer les méthodes de reboisement de terres fortement érodées et en état de dégradation avancée. Par la suite, le financement a été consacré à des travaux menés dans des secteurs cruciaux pour le développement du pays, notamment les technologies agricoles, les soins de santé, les systèmes d’information et l’entrepreneuriat.

L’aide apportée a permis d’améliorer les pratiques agricoles utilisées pour les pois chiches et les lentilles ainsi que la technologie des serres. Les citoyens les plus pauvres de la Jordanie ont bénéficié des recherches sur les techniques de phytosélection et une nouvelle méthode de conservation de l’eau.

Amélioration des variétés de cultures en collaboration avec les agriculteurs

Une foule de plantes utiles poussent en Jordanie, y compris l’orge, le blé, les lentilles, les pois chiches, les figues, les olives et les câpres. La préservation de leur code génétique pourrait aider les générations futures à créer de nouvelles variétés végétales et à relever de nouveaux défis.

Nous avons soutenu les agences nationales d’agricultures en Jordanie pour faire participer officiellement les agriculteurs à la phytosélection afin de préserver et d’améliorer les ressources génétiques. En collaboration avec une équipe internationale comptant des membres de la Chine, du Népal et du Pérou, les chercheurs jordaniens ont élaboré un cadre juridique sur les ressources génétiques. Le cadre comprend un régime de partage des avantages avec les agriculteurs dont la participation à la phytosélection permet de créer des cultures mieux adaptées au milieu local.

Préserver l’eau et économiser

Selon l’Organisation mondiale de la santé, une personne a besoin d’au moins 1 000 mètres cubes d’eau par année pour jouir d’une bonne santé. Or, les Jordaniens ne disposent environ que du cinquième de cette quantité.

Avec notre aide, l’Inter-Islamic Network on Water Resources Development and Management a conçu, à l’intention des ménages, un système peu coûteux de traitement des eaux grises, c’est-à-dire des eaux provenant de la lessive, des éviers et des douches. En utilisant les eaux grises pour arroser leur jardin, des familles vivant en périphérie de Tafilah qui ont mis le système à l’essai ont été en mesure de conserver l’eau, de produire plus d’aliments et d’économiser de l’argent. Le gouvernement de la Jordanie a depuis facilité la réalisation d’autres essais pilotes et a modifié le code du bâtiment du pays pour veiller à ce que les eaux grises soient séparées de celles des cabinets d’aisance.

Total IDRC Support

Depuis 1976, le CRDI a financé 77 activités d’une valeur de 14,3 millions CAD

Une mère porte son enfant en Jordanie.
DFID / A.Trayler-Smith

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les responsables des politiques peuvent élaborer des services essentiels modernes pour la région;
  • le tribalisme est compris et intégré dans le système politique jordanien;
  • des politiques sont conçues pour renforcer les éléments islamistes modérés et promouvoir des réformes politiques, le respect des droits de la personne et la paix et la sécurité à l’échelle régionale;
  • le traitement et l’utilisation des eaux grises sont améliorés et des systèmes de gestion des eaux usées dans les régions rurales sont mis en place;
  • l’accessibilité et le partage des ressources génétiques issues de la phytosélection participative sont assurés.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

Nous soutenons la recherche au Liban dans le but de mettre en place des conditions propices à la prospérité future de la région. Les recherches que nous finançons favorisent la stabilité à un moment où le Liban s’emploie à relever les défis d’ordre humanitaire que pose l’afflux de réfugiés iraquiens, palestiniens et syriens sur son territoire.

Quand a pris fin, en 1991, la guerre civile qui avait duré 15 ans, nous avons d’abord privilégié les activités visant à guider le processus de paix et la transition à la démocratie. Nous avons ensuite élargi notre appui et subventionné des travaux portant sur l’agriculture en milieu aride, la gestion des bassins versants et l’assainissement.

Ainsi, au début des années 2000, les travaux des chercheurs ont aidé le village d’Arsal à trouver des solutions aux conflits relatifs à l’utilisation des terres à des fins d’élevage, de fruiticulture et d’extraction de la pierre. Les agriculteurs d’Arsal ont également adopté de nouvelles techniques et se sont mis, entre autres, à semer des plantes fourragères sous les arbres fruitiers pour fertiliser le sol.

L’usage du narguilé

Nous avons également appuyé la lutte antitabac afin de réduire les risques, entre autres, de cancer, de diabète et d’accidents vasculaires cérébraux. Une étude menée auprès des utilisateurs du narguilé, ou pipe à eau, qui sont très nombreux au Moyen-Orient, a donné lieu à des résultats inédits.

Des chercheurs de l’Université américaine de Beyrouth ont en effet prouvé que les utilisateurs de la pipe à eau inhalent davantage de fumée et d’émanations toxiques que les fumeurs de cigarettes. Ce constat, qui allait à l’encontre des croyances répandues, a incité l’Organisation mondiale de la santé à attirer l’attention sur les risques que pose l’usage du narguilé pour la santé. En 2011, à la suite du travail de plaidoyer des chercheurs, le Parlement du Liban a adopté un projet de loi antitabac beaucoup plus sévère que celui qui avait été proposé au départ. L’équipe de chercheurs a ensuite mené d’autres activités de rayonnement. Elle a notamment organisé des concours éducatifs dans les écoles et a aidé les restaurants et les cafés à se conformer à l’interdiction de fumer.

Des bourses d’études pour les réfugiées

À la demande du gouvernement du Canada, le CRDI et des bailleurs de fonds internationaux ont contribué à la création d’un fonds de bourses qui offre aux Palestiniennes vivant dans des camps de réfugiés au Liban la possibilité de mener des études universitaires de premier cycle. Créé en 2000, le fonds a permis d’attribuer des bourses d’études à de jeunes Palestiniennes pauvres qui obtenaient de bons résultats scolaires pour les aider à décrocher un diplôme universitaire. Plus de 200 jeunes femmes ont ainsi reçu une bourse et obtenu un diplôme, en biologie, en génie et en conception graphique, entre autres.

Total IDRC Support

Depuis 1975, le CRDI a financé 86 activités d’une valeur de 20,1 millions CAD

Des écoliers du primaire au Liban sont assis dans une salle de classe.
DFID / R.Watkins

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les effets des infiltrations d’eau salée le long du littoral de la Méditerranée orientale s’atténuent;
  • les capacités d’analyse économique des chercheurs locaux s’améliorent;
  • les politiques qui régissent le secteur gazier à la lumière des sources de gaz nouvellement découvertes au Liban sont réformées;
  • une politique de réduction de la consommation d’alcool chez les jeunes est mise au point;
  • les systèmes de santé dans l’ensemble de la région s’améliorent, en particulier les services d’intervention rapide;
  • la population comprend mieux les dangers de la pipe à eau pour la santé et les résultats de la recherche se traduisent en politiques.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

Au Maroc, nous soutenons principalement la recherche sur la préservation de l’eau, l’agriculture, le développement de la petite entreprise et la prestation des services gouvernementaux.

Par exemple, des travaux sur la hausse du niveau des océans et sur les tempêtes plus récentes et plus dévastatrices ont appuyé les plans du gouvernement visant à aider les secteurs de l’agriculture et du tourisme à s’adapter aux changements climatiques. Par ailleurs, dans le cadre de recherches antérieures sur la mise au point de nouvelles variétés d’orge, le pays a sollicité la participation des agriculteurs à son programme de phytosélection. Il en a résulté la mise au point de nouveaux cultivars à rendement élevé qui étaient adaptés aux champs des agriculteurs.

Des cyberservices gouvernementaux efficaces

Grâce à notre soutien, l’efficacité du gouvernement connaît également une amélioration. Ainsi, des chercheurs de l’Université Al-Akhawayn ont collaboré avec les autorités locales et nationales afin de mettre sur pied le premier réseau de télécommunications sans fil de la ville de Fès. Auparavant, les citoyens devaient attendre très longtemps pour obtenir leur acte de naissance, document qu’ils doivent produire pour postuler un emploi ou s’inscrire dans un établissement d’enseignement. Ils peuvent désormais l’obtenir rapidement à une borne électronique.

Au cours des six premiers mois de 2010, l’arrondissement d’Agdal avait délivré 37 % plus d’actes de naissance que durant toute l’année précédente. Ce succès a incité bon nombre d’autres administrations locales désireuses d’améliorer leurs services à accorder des contrats et des subventions à l’équipe de chercheurs.

L’huile d’argan, une manne pour les femmes

À la fin des années 1990, des chercheurs de la Faculté des sciences de l’Université Mohammed V de Rabat ont travaillé avec des femmes berbères à l’amélioration des techniques utilisées pour extraire l’huile du fruit de l’arganier, un arbre indigène du Maroc. Après avoir adopté des procédés de production plus rapides, les femmes ont eu l’idée de créer des coopératives en vue de commercialiser cette huile à nulle autre pareille. L’autonomie économique qu’elles ont acquise a amené ces femmes à apprendre à lire et à écrire et à investir dans l’avenir de leurs enfants.

Ce projet financé par le CRDI a également encouragé les collectivités à protéger l’arganier et a ainsi contribué à la lutte contre la désertification. L’huile d’argan, très prisée de l’industrie des cosmétiques, bénéficie depuis mai 2011 d’une indication géographique protégée (IGP) attribuée par l’Union européenne pour ses qualités exceptionnelles. En 2010, la chargée de projet, la chercheuse Zoubida Charrouf, s’est vu remettre, pour ses travaux novateurs, le Grand prix pour l’invention et la recherche en science et technologie décerné par le Maroc.

Total IDRC Support

Depuis 1982, le CRDI a financé 93 activités d’une valeur de 14,9 millions CAD

Vue sur la rue du Maroc.
Banque mondiale / A.Hoel

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les habitants des plaines et des montagnes du Maroc s’adaptent aux changements climatiques;
  • les connaissances sur la propriété intellectuelle s’accroissent et les réformes de politique requises s’opèrent;
  • les manifestations exigeant une reddition de comptes et une légitimité accrues de la part du gouvernement sont mieux comprises;
  • la gestion des parcours dans la province de Rhamna s’améliore;
  • des politiques sont promues afin de protéger les minorités comme les communautés kurdes et amazighes, qui représentent 50 millions de personnes dans la région.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

Nous avons soutenu la recherche au Soudan dès 1974, soit deux ans après la fin de la première guerre civile qui a ravagé le pays. Les chercheurs se sont d’abord intéressés à la production alimentaire. Leurs travaux ont débouché sur la création de variétés nutritives de sorgho qui résistent bien à une mauvaise herbe parasite.

De nouveaux conflits internes ont entravé les activités de recherche de 1983 à 2005, année de la signature d’un accord de paix. À l’heure actuelle, les recherches portent surtout sur la consolidation de la paix et la satisfaction des besoins des populations déplacées. Elles visent également à mettre fin au conflit au Darfour-Ouest, où, depuis 2003, les combats ont entraîné la mort de centaines de milliers de personnes et le déplacement de millions d’autres.

Objectif paix et sécurité

Les recherches que nous soutenons ont éclairé l’action en matière de paix et de sécurité de l’Autorité intergouvernementale pour le développement, un groupe d’échanges commerciaux dans la Corne de l’Afrique. Par la tenue de tables rondes, les chercheurs, en collaboration avec d’autres organisations, ont cerné les facteurs de déstabilisation de la région : pauvreté généralisée, absence d’une même menace pesant sur tous les États membres du groupe et trop peu de visées politiques communes, entre autres.

Ces échanges ont favorisé les débats et fait connaître l’importance du rôle joué par les groupes de la société civile dans la recherche de la paix et de la sécurité.

Un avenir à préparer

Des chercheurs de l’Ahfad University for Women, au Soudan, et de l’Université York, du Canada, ont démontré en collaboration que l’on peut stimuler l’entrepreneuriat même en zone de conflit. Un forum ayant réuni des Soudanais déplacés et des spécialistes a aidé les chercheurs à cerner les possibilités considérables qui s’offrent au secteur privé dans le sud du Soudan et au Darfour.

Des forgerons ayant présenté leurs réalisations aux participants ont en effet décroché deux importants contrats de fabrication d’outils destinés à des collectivités de l’ouest et du nord du pays. Autre retombée positive : la création d’un programme de stages auquel participent des étudiants en administration des affaires, en droit et en génie de quatre universités du Soudan.

Total IDRC Support

Depuis 1974, le CRDI a financé 64 activités d’une valeur de 10,0 millions CAD

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la transition vers la paix est promue
  • des règlements politiques plus inclusifs sont créés pour éviter la reprise des conflits
  • la participation des Soudanaises aux politiques et à la vie publique s’accroît après l’introduction du système de quotas lors des élections de 2010

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

Le soutien que nous apportons depuis plus de trois décennies a aidé les chercheurs et les responsables des politiques de Tunisie à enrichir leurs connaissances dans des domaines tels que l’agriculture, la gestion de l’eau et les politiques économiques.

Nous avons réorienté notre soutien en raison de difficultés dans la région. Les chercheurs se penchent désormais sur des sujets comme les réformes visant à assurer l’essor de la démocratie, la création d’emplois pour les jeunes et le recours aux médias sociaux afin d’encourager la participation à la vie politique, ainsi que la responsabilité de la part du gouvernement.

Stabilisation de l’économie et soutien aux nouvelles entreprises

Dans ce contexte, plusieurs travaux subventionnés par le CRDI produisent des connaissances pertinentes sur le plan des politiques, qui peuvent aider à créer une démocratie stable et une croissance économique équitable en Tunisie et dans l’ensemble de la région.

Notre aide a permis aux chercheurs de se pencher sur des questions cruciales en lien avec la vague de changements sociaux et politiques connue sous le nom de Printemps arabe. Les protestations des Tunisiens ont mené à des élections démocratiques et justes en septembre 2011 et ont incité leurs voisins du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord à réclamer des réformes.

Le gouvernement du pays déploie des efforts pour créer des emplois, et il peut tirer parti, pour ce faire, des travaux sur l’économie que le CRDI a subventionnés de 2006 à 2009. Les auteurs d’une étude régionale ont en effet constaté que les nouvelles entreprises manufacturières étaient plus productives que les entreprises établies, et ils ont conclu que des politiques favorisant le démarrage d’entreprises pourraient réduire le chômage.

L’agriculture sur des terres semi-arides

L’intérêt que nous avons porté à l’agriculture s’est traduit par des avantages tangibles pour les citoyens, notamment un groupe de gardiens de troupeaux des environs de Neffatia dont les terres étaient envahies par le sable des dunes. En 1988, nous avons soutenu le travail des chercheurs auprès des habitants pour améliorer la situation en matière d’agriculture et d’élevage.

Ils ont déterminé les sols les plus propices à l’olivier et ont découvert une variété d’arbustes qui protège les terrains de parcours de la désertification. Les solutions trouvées ont eu des répercussions. En 1993, au moment où le projet de recherche a pris fin, les gardiens de troupeaux qui y avaient pris part ont constaté une augmentation de 16 % de la production ovine et caprine.

Dans les années 1990, les travaux subventionnés par le CRDI ont donné lieu à la mise au point de quatre variétés améliorées d’orge, ainsi qu’à l’adoption d’outils de télédétection pour préserver et gérer les ressources en eau et en sols et pour protéger la végétation.

Total IDRC Support

Depuis 1975, le CRDI a financé 73 activités d’une valeur de 14,9 millions CAD

Femme tunisienne artisanat textiles.
Banque mondiale / A.Hoel

Grâce à l’appui du CRDI :

  • contribution à l’avancement des régimes démocratiques multipartites dans la région;
  • analyse de trois institutions de l’État pour trouver des moyens d’accroître la légitimité et la responsabilité;
  • compréhension des facteurs déterminants de la participation des jeunes à la politique;
  • mesure de la perception de la population à l’égard des réformes du secteur de la sécurité en Tunisie et dans d’autres pays;
  • incitation à la participation des femmes aux décisions politiques, à l’appareil judiciaire et au secteur public;
  • promotion des politiques visant à protéger les minorités comme les communautés kurdes et amazighes, qui représentent 50 millions de personnes dans la région.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Country Profile

Nous appuyons la recherche en Cisjordanie et à Gaza depuis 1984. Après s’être d’abord concentrés sur l’agriculture, les travaux ont ensuite abordé d’autres sujets, dont les effets d’un conflit qui perdure, la réforme des lois, les risques que l’environnement présente pour la santé, la conservation de l’eau et les politiques économiques. Une grande partie des travaux exécutés enrichissent les connaissances des principaux acteurs qui, sur la scène locale et internationale, préparent l’avènement d’une paix durable.

Par exemple, des chercheurs de l’Université de Birzeit, à Ramallah, une ville palestinienne au centre de la Cisjordanie, ont recommandé l’adoption de réformes législatives visant à améliorer le système de justice. Les réformes proposées visent à intégrer au système de justice officiel les pratiques non officielles de règlement des différends et à favoriser un plus grand respect du principe de la primauté du droit.

Stress des adolescents et conflit qui perdure

Le conflit qui perdure et la violence politique ont aggravé le stress chez les adolescents, qui constituent près de la moitié de la population de la Cisjordanie. La violence politique et le conflit qui perdure ont aggravé le stress chez les adolescents. Le problème a été analysé dans le cadre de travaux menés en collaboration avec l’Université de Birzeit et l’Université de Queen, au Canada.

À Ramallah, plus de 3 000 adolescents de 15 à 17 ans ont été interrogés par des chercheurs qui voulaient comprendre comment ils composaient avec le stress et les traumatismes. L’équipe de chercheurs a joué un rôle de mentor dans le cadre du programme de réadaptation communautaire d’une organisation non gouvernementale qui mettait alors au point une démarche d’intervention communautaire.

Maintenant suivie dans 34 endroits en Cisjordanie et à Gaza, cette démarche, qui offre une solution de rechange au traitement biomédical des traumatismes psychologiques résultant de conflits violents, s’est avérée fort bénéfique pour les jeunes et pour les collectivités.

Sécurité : le point de vue de la population

En août 2009, les autorités palestiniennes se sont engagées à moderniser les services de sécurité publics en Cisjordanie et à Gaza. Dans les mois qui ont suivi cet engagement, le Palestinian Center for Policy and Survey Research a relevé une lacune importante dans la réforme du secteur de la sécurité, à savoir l’absence de consultation de la population.

Grâce aux fonds accordés par le CRDI, les chercheurs ont pu interroger des représentants du ministère de l’Intérieur, des services de sécurité, de l’appareil judiciaire, du Conseil législatif palestinien (ou parlement) et des organismes voués aux droits de la personne. Et, surtout, ils ont pu demander à la population si le secteur de la sécurité répondait à ses besoins et donnait suite à ses priorités. Les recherches de cette nature fournissent aux responsables des politiques un modèle pour surveiller le secteur changeant de la sécurité et son rendement. Elles donnent un aperçu de la façon dont ce secteur aide les Palestiniens ou leur nuit au quotidien.

Total IDRC Support

Depuis 1984, le CRDI a financé 110 activités d’une valeur de 19,5 millions CAD

Étudiants en classe de programmation informatique en Cisjordanie.
Banque mondiale / A.Hoel

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les femmes et les jeunes trouvent des emplois dans de petites entreprises;
  • les agriculteurs tirent le maximum de ressources limitées;
  • les producteurs agricoles accèdent aux meilleures connaissances sur l’agriculture;
  • les responsables des politiques comprennent les enjeux concernant les réfugiés;
  • les citoyens arabes accroissent leur présence sur le Web.

Projets

Explorez les projets que nous appuyions dans cette région.

Media
Remote video URL

HarassMap

En Égypte, des chercheurs brisent le silence entourant le harcèlement sexuel avec HarassMap. Au moyen de cet outil en ligne gratuit, le grand public peut signaler un acte de harcèlement et indiquer l’endroit où il s’est produit.

Bureau régional

Amman, Jordanie

Zahran Gate Complex Suite 302,
25 Ismael Haqqi Abdo Street,
Amman, Jordan
Phone: 00962 (0)6 582 8303

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles du bureau du CRDI au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

MOAF En soumettant le présent formulaire, vous acceptez de recevoir des courriels du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Vous pouvez changer d’idée à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement dans le pied de page de tout courriel que vous pourriez recevoir, ou en communiquant avec nous directement. Pour obtenir de plus amples renseignements sur nos pratiques en matière de respect de la vie privée, veuillez consulter notre énoncé de confidentialité.