Le soutien que nous apportons depuis plus de trois décennies a aidé les chercheurs et les responsables des politiques de Tunisie à enrichir leurs connaissances dans des domaines tels que l’agriculture, la gestion de l’eau et les politiques économiques.

Nous avons réorienté notre soutien en raison de difficultés dans la région. Les chercheurs se penchent désormais sur des sujets comme les réformes visant à assurer l’essor de la démocratie, la création d’emplois pour les jeunes et le recours aux médias sociaux afin d’encourager la participation à la vie politique, ainsi que la responsabilité de la part du gouvernement.

Stabilisation de l’économie et soutien aux nouvelles entreprises

Dans ce contexte, plusieurs travaux subventionnés par le CRDI produisent des connaissances pertinentes sur le plan des politiques, qui peuvent aider à créer une démocratie stable et une croissance économique équitable en Tunisie et dans l’ensemble de la région.

Notre aide a permis aux chercheurs de se pencher sur des questions cruciales en lien avec la vague de changements sociaux et politiques connue sous le nom de Printemps arabe. Les protestations des Tunisiens ont mené à des élections démocratiques et justes en septembre 2011 et ont incité leurs voisins du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord à réclamer des réformes.

Le gouvernement du pays déploie des efforts pour créer des emplois, et il peut tirer parti, pour ce faire, des travaux sur l’économie que le CRDI a subventionnés de 2006 à 2009. Les auteurs d’une étude régionale ont en effet constaté que les nouvelles entreprises manufacturières étaient plus productives que les entreprises établies, et ils ont conclu que des politiques favorisant le démarrage d’entreprises pourraient réduire le chômage.

L’agriculture sur des terres semi-arides

L’intérêt que nous avons porté à l’agriculture s’est traduit par des avantages tangibles pour les citoyens, notamment un groupe de gardiens de troupeaux des environs de Neffatia dont les terres étaient envahies par le sable des dunes. En 1988, nous avons soutenu le travail des chercheurs auprès des habitants pour améliorer la situation en matière d’agriculture et d’élevage.

Ils ont déterminé les sols les plus propices à l’olivier et ont découvert une variété d’arbustes qui protège les terrains de parcours de la désertification. Les solutions trouvées ont eu des répercussions. En 1993, au moment où le projet de recherche a pris fin, les gardiens de troupeaux qui y avaient pris part ont constaté une augmentation de 16 % de la production ovine et caprine.

Dans les années 1990, les travaux subventionnés par le CRDI ont donné lieu à la mise au point de quatre variétés améliorées d’orge, ainsi qu’à l’adoption d’outils de télédétection pour préserver et gérer les ressources en eau et en sols et pour protéger la végétation.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1975, le CRDI a financé 49 activités d’une valeur de 8 millions CAD

World Bank / A.Hoel

Grâce à l’appui du CRDI :

  • contribution à l’avancement des régimes démocratiques multipartites dans la région;
  • analyse de trois institutions de l’État pour trouver des moyens d’accroître la légitimité et la responsabilité;
  • compréhension des facteurs déterminants de la participation des jeunes à la politique;
  • mesure de la perception de la population à l’égard des réformes du secteur de la sécurité en Tunisie et dans d’autres pays;
  • incitation à la participation des femmes aux décisions politiques, à l’appareil judiciaire et au secteur public;
  • promotion des politiques visant à protéger les minorités comme les communautés kurdes et amazighes, qui représentent 50 millions de personnes dans la région.

Projets