Nous avons réorienté le soutien que nous apportons à la recherche en Égypte en fonction des besoins changeants du pays. Les premiers investissements en recherche ont permis d’améliorer, entre autres, l’irrigation, les mesures de lutte contre les ravageurs, la transformation des aliments, la protection des ressources hydriques, le traitement de l’eau ainsi que les services de santé.

Dans la foulée des soulèvements qui se sont produits dans de nombreux pays arabes, nous avons ciblé les interventions en vue d’appuyer les transitions à la démocratie. Le travail de l’Initiative arabe de réforme, un réseau d’instituts de recherche qui conçoit des réformes et en examine la validité, en est un exemple. L’Initiative vient d’ouvrir un bureau en Égypte et aide les groupes de citoyens et les partis politiques à participer aux dialogues ayant trait aux politiques publiques. Par ailleurs, plusieurs subventions ont pour but de tirer parti de l’impulsion donnée aux droits et à l’autonomisation politique des femmes au cours des transitions qu’a connues la région.

Simplification des formalités administratives

Grâce à des travaux de recherche que nous avons financés de 2000 à 2009, les responsables des politiques égyptiens ont été mis au fait des négociations commerciales internationales et de réformes susceptibles de favoriser la croissance des micro, petites et moyennes entreprises.

Pendant huit ans, en effet, le CRDI et l’Agence canadienne de développement international ont soutenu la formation des fonctionnaires et les efforts déployés par le gouvernement pour accroître la compétitivité. Les réformes ont permis de simplifier les formalités administratives dans certains domaines, notamment en ce qui concerne les droits de douane et la fiscalité. En outre, environ 3 000 propriétaires de petites entreprises ont appris à utiliser de façon efficace les technologies de l’information et de la communication.

Le delta du Nil en danger

L’augmentation du niveau de la mer le long du delta du Nil pose des risques d’inondation et d’intrusion d’eau salée attribuables aux changements climatiques. La situation a des répercussions sur les habitants ainsi que sur les activités économiques dans la région.

En 2008, notre financement a permis à l’Université d’Alexandrie d’évaluer la vulnérabilité de différents secteurs de l’économie et de formuler des conseils sur les mesures d’adaptation possibles, par exemple la construction de murs de protection et le déplacement des habitants vers l’intérieur des terres. Grâce au soutien du CRDI et d’autres partenaires, l’université a créé l’Alexandria Research Centre for Adaptation to Climate Change. Ce centre d’excellence aidera à guider les investissements du pays en matière d’adaptation aux changements climatiques.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1971, le CRDI a financé 211 activités d’une valeur de 31,4 millions CAD

WORLD BANK/ D.Chavez

Grâce à l’appui du CRDI :

  • l’entrepreneuriat technologique est florissant;
  • les jeunes se préparent à occuper des emplois à forte demande dans les secteurs de la vente au détail, de l’accueil, de la technologie de l’information et de l’impartition des processus administratifs;
  • des mouvements migratoires attribuables aux changements climatiques le long des deltas sont détectés;
  • les moyens de subsistance de petits agriculteurs s’améliorent grâce à des technologies donnant accès aux chaînes d’approvisionnement;
  • les relations entre les civils et l’armée se réforment afin renforcer la démocratie;
  • des politiques sont promues afin de protéger les minorités comme les communautés kurdes et amazighes, qui représentent 50 millions de personnes dans la région.

Projets