Nous appuyons la recherche aux Philippines depuis 1972. Le travail qu’y accomplissent aujourd’hui les universités, les instituts de recherche et la société civile a entraîné d’importantes améliorations dans les domaines de l’agriculture, de la gestion des forêts et de l’engagement communautaire. 

Les travaux de certains bénéficiaires du CRDI ont eu des répercussions mondiales. Ainsi, l'Institut international de recherche sur le riz (IRRI) a aidé à accroître le bien-être des riziculteurs et des consommateurs dans l'ensemble des pays en développement. 

Les faits, une arme contre la pauvreté

Des équipes de recherche ont mis au point un système de suivi de la pauvreté qui est maintenant utilisé dans 14 pays. Mis à l’essai aux Philippines en 1994, le suivi communautaire de la pauvreté fournit aux planificateurs municipaux et provinciaux les données requises pour concevoir des programmes de lutte contre la pauvreté efficaces. Maintenant en usage dans l’ensemble du pays, il s’agit d’un moyen bon marché de recueillir et d’analyser des données sur les ménages grâce à la participation active de la collectivité. 

Le système de suivi aide aussi les gouvernements et les organismes à élaborer des politiques et des programmes qui répondent aux besoins les plus pressants de la population. À titre d’exemple, il est ressorti d’une enquête administrée par la collectivité auprès des 400 000 habitants de Pasay, municipalité surpeuplée du grand Manille, que le taux d’abandon scolaire et le chômage chez les jeunes constituaient des problèmes prioritaires. On a donc organisé des salons de l’emploi, offert des programmes de formation et des plans d’épargne et conçu d’autres politiques à l’intention des jeunes.

Des forêts et des populations qui prospèrent

Autrefois très dense, le couvert forestier des Philippines n’occupe plus que 18 % de la superficie du pays. Grâce à l'appui du CRDI, l'International Institute of Rural Reconstruction  préconise la gestion des forêts par les résidants locaux.  Les chercheurs ont ainsi réussi à intégrer les points de vue des collectivités aux discussions nationales sur la refonte d’un système très complexe de gestion forestière. Ils ont fait valoir le droit des collectivités locales de gérer, d’utiliser et de vendre les ressources forestières. 

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles a donc utilisé l’information tirée des consultations pour élaborer de nouvelles lignes directrices en matière de foresterie. Nouvellement formés, les responsables de la foresterie collaborent avec les collectivités afin d’atténuer les pressions exercées sur les forêts qui restent tout en permettant une exploitation durable des ressources. 

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1972, le CRDI a financé 270 activités d’une valeur de 37,7 millions CAD

WORLD BANK/ D.Pinzon

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la prévention et la gestion du diabète de type 2 dans les collectivités rurales sont encouragées;
  • l’adaptation aux changements climatiques dans la région est favorisée;
  • la compréhension et la promotion de l’entrepreneuriat aux Philippines, au Vietnam et en Indonésie sont renforcées;
  • les liens entre les réseaux d’information numériques et la croissance économique, la réforme démocratique et l’accroissement des occasions de scolarisation sont mis en évidence. 

Projets