En collaboration avec des petits exploitants agricoles des hautes terres, des chercheurs subventionnés par le CRDI ont mis au point des variétés de pommes de terre à maturation rapide et résistantes au gel. À Lima et dans d’autres villes d’Amérique latine, la recherche a permis d’intégrer l’agriculture urbaine aux plans d’aménagement municipaux, pour ainsi accroître la sécurité alimentaire.

Nous nous sommes également intéressés aux liens entre l’agriculture et la santé. Des essais menés dans des rizières du nord du pays ont montré que l’irrigation intermittente permet de réduire le nombre de moustiques vecteurs du paludisme. Non seulement a-t-on observé une réduction de l’ordre de 80 à 85 % des larves de moustique, mais on a également constaté que les agriculteurs conservaient davantage les ressources en eau et augmentaient leurs récoltes de riz de 25 %.

Après cette réussite, nous avons subventionné une recherche visant à déterminer la façon d’étendre l’utilisation de cette technique sûre et rentable. En juillet 2014, le gouvernement du Pérou a entériné, par décret présidentiel, la mise en application à grande échelle de cette nouvelle technique.

Politique fondée sur les données probantes

Les Péruviens bénéficient du soutien que le CRDI a apporté au Consorcio de Investigación Económica y Social et qui a donné lieu, notamment, à l’amélioration du droit du travail et l’assurance-emploi, ainsi qu’au renforcement de la protection des consommateurs. Les dirigeants du pays comptent sur les conseils avisés de ce consortium pour élaborer des politiques ayant pour but de favoriser l’essor des micros et petites entreprises, de bien gérer les ressources naturelles et d’assurer la sécurité des citoyens.

Regroupant au début une poignée d’organismes établis à Lima, le consortium constitue maintenant un solide réseau national composé de 48 membres, dont font partie les universités les plus prestigieuses du Pérou. Le CRDI et Affaires mondiales Canada ont financé bon nombre de ses activités de recherche.

Protection des connaissances autochtones

Les travaux appuyés par le CRDI ont également porté sur la forêt tropicale humide amazonienne, laquelle couvre la moitié du Pérou. Par exemple, les chercheurs se sont penchés sur la nécessité de protéger les connaissances autochtones contre une utilisation illégale et d’assurer un accès constant à des plantes utiles. Le groupe a collaboré avec le bureau des brevets à l’établissement de la marche à suivre que les entreprises de biotechnologie doivent maintenant respecter pour breveter le matériel génétique des plantes et des cultures, ainsi que les connaissances traditionnelles qui s’y rattachent.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1974, le CRDI a financé 290 activités d’une valeur de 78 millions CAD

CIAT/N.PALMER

Le soutien du CRDI aide à :

  • donner aux femmes et aux jeunes vulnérables accès aux institutions financières;
  • améliorer les services de santé publics;
  • établir des capacités locales de recherche scientifique au service du développement;
  • promouvoir des techniques d’irrigation novatrices pour limiter les éclosions de paludisme.

Projets