Le 12 janvier 2010, un séisme dévastateur a frappé Port-au-Prince, la capitale d’Haïti, ainsi que les villes avoisinantes. Nous soutenons la recherche essentielle en vue d’aider le pays à se reconstruire et à prospérer.

Nous apportons notre appui à Haïti depuis 1975, en l’aidant à établir les bases de la paix et du développement à long terme par la voie d’un soutien à la recherche qui s’attaque à la pauvreté, améliore la sécurité alimentaire et assure un avenir meilleur aux enfants et aux jeunes.

Culture vivrière et amélioration des moyens de subsistance

En dépit d’un climat et d’une topographie propices à la culture de fruits et de légumes, l’accès à des aliments sains et abordables constitue depuis longtemps un problème en Haïti. Grâce au financement accordé par le CRDI, des organismes locaux ont enseigné à 1 100 habitants de Port-au-Prince la culture vivrière pratiquée dans des espaces restreints. Les résultats sont impressionnants : une meilleure alimentation et une meilleure santé, un plus grand souci de l’environnement, la réduction des dépenses alimentaires, une confiance en soi accrue et la création de liens solides entre les habitants avoisinants.

Nous avons également appuyé des travaux de recherche appliquée en agriculture et en sécurité alimentaire en Haïti grâce à la création d’un consortium national de recherche. Le consortium agit à titre de centre du savoir et se penche sur les mécanismes de communication susceptibles de favoriser une communication efficace des résultats de recherches aux populations locales, aux institutions clés et aux acteurs du marché.

Investir dans l’avenir d’Haïti

En Haïti, le taux de mortalité juvénile est l’un des plus élevés en Amérique et le taux d’inoculation y est l’un des plus bas. Dans le cadre d’une initiative de cinq ans financée par plusieurs bailleurs de fonds, des chercheurs et des décideurs haïtiens ainsi que des collaborateurs internationaux se sont réunis afin d’examiner les lacunes et d’améliorer le taux de vaccination. Les chercheurs ont établi qu’un certain nombre de facteurs ont influé sur la hausse des taux de vaccination, dont une meilleure sensibilisation des parents, une augmentation du nombre de ressources en vue d’offrir de meilleurs services et la participation des chefs religieux et des dirigeants communautaires dans la diffusion des renseignements concernant les campagnes de vaccination. Suivant ces constatations, Haïti met actuellement en oeuvre de nouvelles stratégies de vaccination et dirige un programme pilote visant à améliorer la couverture vaccinale.

Les femmes et les jeunes sont également visés par une initiative de recherche multipays en Amérique latine et dans les Caraïbes. La recherche tente de déterminer si les politiques de protection sociale peuvent favoriser l’autonomisation économique lorsque des femmes et des jeunes vulnérables ont recours aux services financiers tels que les dépôts, le crédit et la microassurance.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1975, le CRDI a financé 39 activités d’une valeur de 12 millions CAD

CRDI / SHIHO FUKADA

Le soutien du CRDI aide à :

  • renforcer les universités à enseigner la science et la technologie 
  • outiller les Haïtiens afin de réduire la présence de toxines dans leur alimentation
  • former la jeunesse haïtienne pour les emplois dans le numérique  
  • mettre au point des services financiers à l’intention des femmes et des jeunes vulnérables

Projets