Nos premiers travaux au Guatemala se sont penchés sur l’efficacité des systèmes d’exploitation agricole, l’accès à l’eau, l’assainissement et les services de santé. Une étude a révélé qu’une formation de base en santé pouvait aider à prévenir les épidémies de diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans. Des chercheurs ont par ailleurs mis au point un séchoir à café à prix modique alimenté par les déchets de café plutôt que par le diesel.

En 1996, des initiatives axées sur la paix et la réconciliation, financées par le CRDI, ont contribué à la conclusion des accords de paix au Guatemala, mettant fin à 36 ans de guerre civile. Les préjugés contre les autochtones figuraient parmi les causes profondes de la guerre, aussi avons-nous continué à appuyer des initiatives telles que la campagne nationale en faveur du dialogue interethnique, une campagne de sensibilisation de la population à laquelle ont participé près de 120 000 Guatémaltèques, et ce, de 2004 à 2006.

Lutte contre la maladie de Chagas

Transmise par des insectes, la maladie de Chagas touche de 10 à 15 millions de personnes en Amérique latine, où elle impose une charge de morbidité plus lourde que toutes les autres maladies tropicales conjuguées. Non traitée, la maladie cause des lésions organiques irréversibles et peut même être mortelle. L’épandage d’insecticides, la solution classique, doit être répété plusieurs fois par année pour être efficace.

En 2004, des chercheurs financés par le CRDI ont appliqué une démarche « écosanté » novatrice aux efforts de prévention de la maladie de Chagas, en se concentrant sur l’environnement et sur la façon dont celui-ci est lié à la santé humaine. Les chercheurs ont obtenu l’appui de la collectivité dans la quête de meilleures pratiques en matière d’hygiène et d’entretien ménager. Ils ont notamment encouragé les gens à plâtrer les murs de boue séchée des maisons, de façon à supprimer les fentes où se réfugient habituellement les insectes. Les résultats ont été spectaculaires : en moyenne, les insectes infectés ont disparu pendant une période de cinq ans. Les responsables des politiques du Guatemala et de six autres pays d’Amérique latine se sont engagés à adopter cette démarche.

Fiscalité et protection sociale plus équitables

Malgré les réformes fiscales mises en place par les gouvernements d’Amérique latine depuis les années 1980, un écart important continue de séparer les riches des pauvres. De concert avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), des chercheurs guatémaltèques ont coordonné des études sur la fiscalité et les régimes de protection sociale au Guatemala, au Brésil, au Chili, au Mexique et en Uruguay. Les résultats de ces travaux continuent d’éclairer les discussions au sujet des politiques dans la région, y compris celles qui ont lieu entre le gouvernement du Guatemala et celui du Canada.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1975, le CRDI a financé 104 activités d’une valeur de 18,5 millions CAD

World Bank/M.Fleischmann

Grâce à l’appui du CRDI :

  • des chercheurs luttent contre le tabagisme et les maladies;
  • les collectivités font reculer la violence et la criminalité;
  • des spécialistes se penchent sur les liens entre l’environnement et la santé.

Projets