Les travaux de recherche que nous avons subventionnés ont permis aux responsables des politiques de mieux comprendre l’économie, les marchés du travail, la prestation des services sociaux et les grands secteurs fondés sur les ressources naturelles (foresterie, pêches et exploitation minière).

Tout au long des années 1970 et 1980, l’appui du CRDI a permis à des chercheurs de demeurer dans le pays et d’y travailler, et ce, même si la dictature militaire avait aboli la recherche en sciences sociales. Chassés des universités et des autres établissements financés par l’État, plusieurs chercheurs ont fondé des organismes de recherche privés dont nous avons subventionné les activités. Par la suite, les travaux de ces organismes et la participation directe de bon nombre de leurs chercheurs à la direction des affaires de l’État ont favorisé le rétablissement des institutions démocratiques.

Développement rural

À la fin des années 1970, nous avons financé le premier programme de recherche de la région sur le développement rural. Vingt ans plus tard, ce programme est devenu le Centre latino-américain pour le développement rural. Établi au Chili, il se penche sur les facteurs qui sous-tendent la réussite ou l’échec des activités de développement menées en milieu rural en Amérique latine.

Une subvention quinquennale a permis au centre de cerner les facteurs qui favorisent la prospérité de la région, la réduction de la pauvreté et la diminution de l’écart entre les riches et les pauvres. Menés en 19 endroits répartis dans dix pays, les travaux ont aidé les responsables des politiques à améliorer les mesures prises pour stimuler le développement rural. Les enseignements qui en ont été tirés ont inspiré le programme de réduction de la pauvreté élaboré par le gouvernement du Mexique en 2014 et la loi sur le développement rural et l’aménagement des terres adoptée par la Colombie en 2013.

Industrie dynamique

De 1980 à 1995, nous avons appuyé des travaux sur les politiques et les pratiques de promotion de l’innovation technologique au Chili. Des chercheurs ont ouvert la voie à l’analyse des tendances du marché du travail par les universités ainsi qu’à l’harmonisation des programmes d’études avec les compétences prisées par l’industrie.

Les chercheurs ont aussi étudié la consommation d’énergie résidentielle, la nécessité d’une utilisation plus efficiente du bois comme combustible et le potentiel de production hydroélectrique à petite et à moyenne échelle. Les politiques de gestion de l’énergie du Chili ont tiré parti de ces travaux.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1974, le CRDI a financé 280 activités d’une valeur de 36 millions CAD

WORLD BANK/M.Mantel

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les populations défavorisées obtiennent des services bancaires;
  • les Latino-Américains exploitent le potentiel des données ouvertes;
  • les agriculteurs autochtones s’adaptent aux changements climatiques;
  • les populations vulnérables ont accès à l’eau;
  • la conception organisationnelle offre des pistes de solution pour résoudre les conflits sociaux.

Projets