Depuis plus de 40 ans, nous avons soutenu les chercheurs dans les Caraïbes anglophones. Nos travaux ont permis de réduire la pauvreté et les inégalités, de restaurer les systèmes côtiers dégradés et de protéger les collectivités des maladies et des catastrophes naturelles. Nos recherches ont également contribué à l’amélioration des pratiques en matière de culture et de pêche et ont permis de s’attaquer à d’importantes questions en matière d’éducation, de logement et d’équité entre les sexes.

Nous avons financé des recherches axées sur le commerce et l’économie, qui ont ouvert la voie à des avancées technologiques au sein des administrations publiques et dans les échanges commerciaux. Ainsi, après que nous l’ayons aidé à automatiser ses services douaniers, la Jamaïque a offert son nouveau logiciel aux pays voisins.

D’autres activités sont d’envergure régionale. Ainsi, le CRDI a contribué à la création du Caribbean Open Institute, qui a recours au concept de données ouvertes pour promouvoir des innovations en matière d’agriculture, de pêches et de préparation aux catastrophes. Une plus grande collaboration des administrations publiques, des citoyens et du secteur privé, combinée à l’amélioration de la prestation et de l’efficience des services publics figurent parmi les avantages obtenus.

Des règles pour protéger les petites économies

Le CRDI a fait oeuvre de pionnier en soutenant l’une des premières analyses de la concurrence du marché et des pratiques anticoncurrentielles pratiquées dans de petits États. Menée dans six pays par des chercheurs du campus de Trinité-et-Tobago de la University of the West Indies, l’étude a révélé que les abus des monopoles pouvaient nuire davantage aux petites économies qu’aux grandes. D’après les chercheurs, les pays des Caraïbes doivent adopter des lois sur la concurrence ou renforcer les lois en vigueur pour traiter avec les entreprises qui abusent de leur position dominante sur le marché.

Un nouveau think tank régional

Des recherches que nous avons appuyées ont débouché sur l’établissement du premier think tank régional, à Kingston, en Jamaïque. Le Caribbean Policy Research Institute est le fruit d’une étude novatrice menée par la University of the West Indies sur le potentiel économique de la Jamaïque. L’institut veille maintenant à ce que les résultats de la recherche alimentent le processus d’élaboration des politiques alors que les pays de la région sont aux prises avec des problèmes ayant trait, entre autres, à l’économie, à l’éducation et à la santé.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1971, le CRDI a financé 258 activités d’une valeur de 39 millions CAD

CIAT/N.PALMER

Grâce à l’appui du CRDI :

  • les collectivités ont une plus grande sécurité alimentaire et une meilleure nutrition;
  • les entrepreneurs créent davantage d’emplois;
  • les États insulaires s’adaptent à la rareté de l’eau douce, qui va en s’accentuant;
  • les établissements d’enseignement mettent au point des programmes axés sur les droits de la personne;
  • les habitants des zones littorales gèrent les répercussions des changements climatiques.