Nous soutenons depuis longtemps la recherche en Tanzanie. Démocratie stable sur le plan politique, le pays jouit d’une croissance économique soutenue depuis la fin des années 1990, bien qu’il demeure l’un des États les plus pauvres de la planète. 

Ses gouvernements successifs ont reconnu que la réduction de la pauvreté passait par l’amélioration de l’agriculture et de la santé. Ainsi, les travaux de recherche que nous avons soutenus étaient axés sur ces deux domaines et ont permis des avancées importantes sur le plan de la sécurité alimentaire.

Ainsi, le World Agroforestry Centre, un partenaire de longue date, a contribué à l’amélioration des moyens de subsistance dans les hautes terres fortement cultivées du pays. Les agriculteurs ont accru leur productivité et leurs revenus, et ils ont préservé les sols et conservé l’eau en adoptant de nouveaux modes de culture, tels que la culture en terrasses, et en plantant des arbres près des cultures légumières.

Consolidation du système de santé

Depuis la fin des années 1990, le soutien que nous avons apporté à la recherche en santé a permis des avancées notables. Par exemple, les fonds conjoints du CRDI et d’autres organismes gouvernementaux ont permis aux chercheurs de cerner les causes principales de décès et de maladies, par district, ce qui a permis au ministère de la Santé de la Tanzanie de répartir les fournitures médicales et les services de santé en conséquence. En cinq ans, on a observé une baisse spectaculaire des taux de mortalité dans les deux districts : ils ont chuté de 40 % chez les enfants et de 17 % chez les adultes. La Tanzanie a par la suite mis en place le programme dans l’ensemble du pays.

Les constatations d’une autre initiative alimentent les débats en ce qui concerne le financement de la santé. Des chercheurs de l’Ifakara Health Institute ont constaté que les paiements en espèces exigés pour les services et les médicaments étaient de beaucoup trop élevés par rapport à la capacité de payer des ménages pauvres. Ils aident les responsables des politiques à concevoir un régime d’assurance-maladie national universel.

La technologie au service de meilleures conditions de vie

Grâce à un télécentre communautaire établi avec notre soutien, la population d’un district du nord du pays a accès à des ordinateurs, à Internet, à la radiodiffusion FM et à d’autres services. Le télécentre a démontré que l’accès à l’information permettait d’améliorer les conditions de vie. Ainsi, la diffusion à la radio d’information sur la santé publique a permis d’accroître le taux de vaccination, qui est passé de 50 à près de 95 %. Par conséquent, une composante « télécentre » est désormais intégrée à la stratégie nationale d’éradication de la pauvreté de la Tanzanie.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1972, le CRDI a financé 184 activités d’une valeur de 63,45 millions CAD

T.Omondi

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la production de lait et de viande de chèvre augmente dans les régions de Dodoma et Morogoro;
  • la capacité des groupes de réflexion tanzaniens à effectuer des recherches et à influer sur les politiques est redynamisée;
  • des bourses sont financées et les liens entre chercheurs et établissements en Tanzanie sont été encouragés;
  • l’adaptation aux changements climatiques s’améliore au regard de l’agriculture et des ressources en eau dans la Corne de l’Afrique.

Projets