C’est en 1972 que le CRDI a amorcé son appui à la recherche en Ouganda, alors qu’un conflit y sévissait et que les militaires étaient au pouvoir. Les travaux ont d’abord porté sur l’agriculture. C’est ainsi que les fonds octroyés ont permis à des chercheurs ougandais de mettre au point des variétés de sorgho et de banane résistant aux maladies, grâce auxquelles les agriculteurs ont accru leurs rendements et amélioré leurs moyens de subsistance.

Une décennie de recherche sur les plantes médicinales a sensibilisé les gens à la nécessité de préserver la biodiversité et d’examiner l’innocuité et l’efficacité des remèdes traditionnels. Impressionné par les recherches que nous avons financées pour un seul laboratoire, le gouvernement de l’Ouganda a commencé à appuyer la recherche sur les plantes médicinales. 

Les travaux sur les technologies numériques que nous avons financés ont quant à eux influé sur le processus décisionnel. Au début des années 2000, les études sur les communications rurales ont éclairé les politiques de l’Ouganda dans les domaines des technologies de l’information et de la communication, ainsi qu’en matière d’accès universel. Ces politiques, les premières du genre adoptées sur le continent, assurent l’accès à des services de communication dans les régions rurales, où vit 80 % de la population.

Amélioration des soins dans les régions isolées

En 2006, une subvention du CRDI a permis à un hôpital situé dans le nord du pays de consolider ses systèmes de technologie de l’information et d’améliorer sa gestion. L’hôpital a soigné les victimes de la guerre menée par les rebelles pendant des décennies. Aujourd’hui, il répond aux besoins du sud du Soudan et de la République démocratique du Congo. 

Notre financement a aidé à montrer que les travailleurs de la santé à l’oeuvre dans des régions éloignées et isolées pouvaient utiliser des ordinateurs de poche bon marché. Ces appareils sans fil leur permettent d’enregistrer les vaccinations, de signaler les nouveaux cas, de commander des médicaments et de recevoir de l’information sur la prévention et le traitement des maladies. Cette technologie utilisée dans des centaines de centres de santé a permis d’améliorer la prestation de services et d’en réduire le coût.

L’agriculture urbaine, gage de sécurité alimentaire

Une équipe de chercheurs a aidé les habitants de Kampala, la capitale de l’Ouganda, à améliorer leurs conditions de vie et à accroître leur sécurité alimentaire en alliant recyclage des déchets et agriculture urbaine. Les chercheurs ont collaboré avec les collectivités afin de les initier au tri et à la gestion des déchets, de repérer des activités agricoles et de recyclage prometteuses et de mettre au point des moyens de réutiliser les eaux usées.

Des travaux antérieurs sur l’agriculture urbaine appuyés par le CRDI avaient incité le conseil municipal de Kampala à adopter des règlements permettant aux habitants de s’adonner à l’agriculture et à l’élevage.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1972, le CRDI a financé 244 activités d’une valeur de 43,5 millions CAD

Hewlett Foundation/J.Torgovnik

Grâce à l’appui du CRDI :

  • la recherche de qualité supérieure pertinente pour les politiques que réalisent les établissements clés est stimulée;
  • les haricots précuits aux fins d’alimentation, de nutrition et de revenus sont accessibles;
  • la technologie cellulaire est étudiée afin de déterminer si elle peut aider les travailleurs de la santé et améliorer la santé des enfants;
  • les habitants sont informés des défis liés à l’eau au moyen de messages électroniques contenant les prévisions saisonnières et les alertes rapides;
  • la résilience aux répercussions des changements climatiques sur les ressources en eau est améliorée dans le corridor du bétail en Ouganda.

Projets