Le taux de pauvreté en Ouganda est en baisse. Toutefois, cette tendance positive est ralentie par des sécheresses extrêmes, des conflits régionaux, une pauvreté croissante dans le nord du pays et la hausse des inégalités.

Appuyer l’agriculture et améliorer la nutrition

Lorsque nous avons commencé à soutenir la recherche en Ouganda en 1972, l’agriculture était un enjeu majeur. Les fonds octroyés au cours de ces premières années ont permis à des chercheurs ougandais de mettre au point des variétés de sorgho et de banane résistant aux maladies, grâce auxquelles les agriculteurs ont accru leurs rendements et amélioré leurs moyens de subsistance.

Aujourd’hui, des innovations agricoles révolutionnaires en Ouganda et au Kenya sont soutenues par le programme Cultiver l’avenir de l’Afrique, financé par plusieurs bailleurs de fonds. Les chercheurs ont mis au point des produits de haricots précuits qui réduisent considérablement le temps de cuisson de trois heures (pour les haricots non traités) à 10 minutes seulement. Cette innovation aide à surmonter les deux principaux freins à la consommation de haricots : les temps de cuisson prolongés et les coûts d’énergie élevés.

Améliorer les soins dans les régions isolées

Notre soutien a aidé à créer le Réseau d’information sur la santé de l’Ouganda, un système électronique qui résout les problèmes d’information et de diffusion des données dans un système de santé sous-équipé. Les ordinateurs de poche, les services de mise en cache et les téléphones mobiles ont permis aux travailleurs de la santé œuvrant dans les régions isolées d’enregistrer les cas de vaccination et de maladie, de commander les médicaments et de partager les données sur la prévention et le traitement. Cette technologie, maintenant utilisée dans des centaines de centres de santé, a permis d’améliorer la prestation des soins et d’en réduire le coût.

Favoriser un virage digital

Nous sommes l'une des premières organisations à avoir soutenu le développement d'une stratégie nationale pour l'adoption et l'intégration des technologies de l'information et des communications (TIC). Les recherches que nous avons soutenues ont influé sur le processus décisionnel. Ces études ont notamment orienté la politique en matière de TIC de même que celle sur l’accès universel mises en œuvre au début des années 2000. Premières politiques du genre adoptées sur le continent, elles garantissent l’accès à des services de communication dans les régions rurales où vit 80 % de la population. Le succès de l'Ouganda est devenu un modèle pour de nombreux autres pays africains.

Soutien accordé par le CRDI

Depuis 1972, le CRDI a financé 252 activités d’une valeur de 45 millions CAD

Hewlett Foundation/J.Torgovnik

Le soutien du CRDI contribue à :

  • promouvoir des politiques foncières équitables envers les femmes
  • stimuler la recherche de qualité supérieure pertinente pour l’élaboration et l’amélioration des politiques
  • accroître la sécurité alimentaire, la nutrition et les revenues grâce à des variétés de haricots précuits
  • développer des interventions médicales efficaces dans les zones d’après-conflit
  • améliorer la résilience aux répercussions qu’ont les changements climatiques sur les ressources en eau dans le corridor du bétail de l’Ouganda

Projets