Bourse de recherche : Initiative de recherche concertée sur l’adaptation en Afrique et en Asie

Date butoir : le 6 septembre 2017

Prière de noter que toutes les demandes doivent être présentées en ligne.

Le CRDI est l’un des chefs de file à l’échelle internationale de la production et de l’application de nouvelles connaissances pour relever les grands défis mondiaux. Chaque année, par l’entremise de sa bourse de recherche, il offre à un certain nombre de chercheurs une occasion unique d’accroître leurs compétences en recherche et d’aborder d’un oeil neuf des questions cruciales relatives au développement. La bourse vise une période d’un an, et des activités de formation et de mentorat sont prévues. Le boursier travaille à la réalisation de ses objectifs de recherche au sein d’une dynamique équipe d’un programme ou d’une division du CRDI.

Plus d’un milliard de personnes vivent dans des deltas, des terres semi‑arides et des bassins hydrographiques alimentés par l’eau des glaciers et des manteaux neigeux en Afrique et en Asie, points névralgiques les plus vulnérables aux changements climatiques. L’Initiative de recherche concertée sur l’adaptation en Afrique et en Asie (IRCAAA) renforce la résilience dans ces points névralgiques en soutenant la recherche concertée en matière de changements climatiques en vue d’éclairer les politiques et les pratiques d’adaptation. L’IRCAAA soutient quatre consortiums qui recherchent les similitudes géographiques et sociales dans la façon dont les gens éprouvent les changements climatiques, en dépit de leur répartition sur différents pays et continents. Ce modèle de consortium est unique au sein du CRDI, combinant un financement à grande échelle à de multiples organisations afin de travailler de façon collaborative pendant de nombreuses années dans le but de mettre en commun la recherche, la politique et la pratique.

L’IRCAAA recherche un titulaire d’une bourse de recherche afin d’effectuer des recherches sur le modèle de consortium et ses mérites par rapport aux autres conceptions de programme. Plus précisément, la CARIAA cherche à mieux comprendre les coûts et les bénéfices associés aux consortiums de recherche, y compris les coûts de transaction liés à la coordination des activités dans de multiples organisations, ainsi que la valeur ajoutée créée par le travail à travers différentes échelles pour relier l'adaptation au niveau local et les processus de politique mondiale. Les domaines d'intérêt particuliers comprennent: l'évaluation du programme pour comparer la mise en œuvre de l’IRCAAA aux aspirations initiales; la politique scientifique concernant la conception et l'analyse des portefeuilles de recherche; et les mérites relatifs de différentes conceptions de programmes tels que des projets de recherche, des chaires de recherche, des réseaux, des consortiums et des subventions de base. Des exemples comparatifs peuvent être tirés d'au-delà du CRDI et/ou au-delà du domaine de l'adaptation climatique. En bref, le titulaire d’une bourse de recherche devrait donner un aperçu de la manière dont les consortiums et les arrangements de recherche alternatifs sont adaptés pour contribuer aux résultats et faire progresser la résolution de différents problèmes d'intérêt sociétal et scientifique.

Le candidat retenu réservera 50 % de son temps à un projet de recherche portant sur les thèmes susmentionnés, sous la direction d’un administrateur de programme principal. De plus, il doit s’attendre à préparer un plan de recherche, fournir des rapports d’étape au cours de l’année et présenter ses constatations à la fin de l’année. Les autres 50 % du temps du candidat retenu comporteront des contributions aux activités du programme, qui pourraient comprendre la synthèse et la diffusion des incidences et des résultats du projet; la participation à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation du programme et du projet; l’appui aux activités de communication et de diffusion de la recherche du programme; et la préparation de rapports internes et externes.

Le candidat doit énoncer clairement ses connaissances et compétences et expliquer en quoi l’expérience qui sera acquise grâce à la bourse cadre avec ses objectifs professionnels.

Qui peut présenter une demande

Pour être admissible, il faut remplir les conditions énoncées dans la page de l’appel de la Bourse de recherche 2018 du CRDI.

Le candidat doit en outre avoir les connaissances et compétences suivantes :

  • Un intérêt avéré pour l’un ou l’autre des sujets suivants : l’adaptation aux changements climatiques, le développement international, la politique scientifique;
  • posséder de solides compétences en communication, tant à l’oral qu’à l’écrit;
  •  le fait d’avoir travaillé sur le terrain en Afrique ou en Asie constitue un atout.

Il est très souhaitable que le candidat ait amorcé ou ait terminé un programme de maîtrise ou de doctorat dans l’une des disciplines suivantes :

  • les études ou sciences de l’environnement,
  • les études du développement et/ou de la politique scientifique,
  •  la politique publique et/ou l’évaluation de programme
  • le financement de l’adaptation aux changements climatiques, la gestion des ressources en eau, et/ou la géographie.

La priorité sera accordée aux propositions comportant des objectifs précis et réalistes de même qu’une méthodologie clairement définie. Qui plus est, la proposition doit démontrer la pertinence de la recherche proposée par rapport aux débats locaux, nationaux et régionaux sur les politiques dans au moins une des deux régions suivantes : Asie du Sud ou Afrique orientale, australe ou orientale.

Exigences linguistiques

  • Le candidat doit parler couramment l’anglais ou le français
  • La maîtrise de la deuxième langue officielle (l’anglais ou le français) constitue un atout

Le boursier travaillera au siège du CRDI, à Ottawa, au Canada.

CLIQUEZ ICI POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE

Ou rendez-vous à

https://ra-br-competition.fluidreview.com/

Pour éviter d’alourdir le texte, et comme il est d’usage en français, on a utilisé la forme masculine qui doit, bien entendu, se lire indifféremment au féminin et au masculin.