Bourse de recherche : Économies en réseaux

Date butoir : le 6 septembre 2017

Prière de noter que toutes les demandes doivent être présentées en ligne.

Le CRDI est l’un des chefs de file à l’échelle internationale de la production et de l’application de nouvelles connaissances pour relever les grands défis mondiaux. Chaque année, par l’entremise de sa bourse de recherche, il offre à un certain nombre de chercheurs une occasion unique d’accroître leurs compétences en recherche et d’aborder d’un oeil neuf des questions cruciales relatives au développement. La bourse vise une période d’un an, et des activités de formation et de mentorat sont prévues. Le boursier travaille à la réalisation de ses objectifs de recherche au sein d’une dynamique équipe d’un programme ou d’une division du CRDI.

Le programme Économies en réseaux du CRDI vise à exploiter les innovations numériques qui créent des possibilités économiques inclusives et font avancer la démocratie dans les pays en développement. Plus particulièrement, le programme cherche à stimuler la croissance économique et créer des emplois en déployant des solutions novatrices dans des secteurs comme l’éducation, l’entrepreneuriat numérique et la démocratie. Par exemple, l’analyse de données massive permet d’offrir des solutions à un grand nombre de problèmes sociaux et de santé, mais pose un problème de sécurité et de confidentialité pour les gouvernements des pays en développement.

Le programme Économies en réseaux travaille aussi à forger des chefs de file et à mettre en place dans les pays en développement, des institutions qui ont les capacités de faire avancer les discussions sur les politiques liées à la fois aux technologies numériques et aux progrès de la démocratie, aux droits de la personne et à la croissance économique. Le programme cherche aussi à améliorer l’accès des groupes marginalisés, tels que les femmes et les jeunes, aux nouvelles technologies.

Le programme Économies en réseaux est à la recherche d’un titulaire d’une bourse de recherche qui explorera des questions de recherche axées sur les nouvelles possibilités et les nouveaux défis que présentent les sociétés réseautées émergentes des pays en développement.

Le titulaire de la bourse de recherche pourrait approfondir une ou plusieurs des questions suivantes :

  • Quels sont les obstacles à la mise à l’échelle des innovations numériques pour favoriser le développement économique et social dans les pays en développement ?
  • Comment l’« ouverture » numérique, caractérisée par une propriété partagée, des méthodes de collaboration, la transparence, des coûts réduits et des approches axées sur le « faites-le vous-même », change-t-elle les choses dans le contexte du développement ?
  • Quels rôles les mécanismes de gouvernance internationaux peuvent-ils jouer pour garantir un Internet sécuritaire et ouvert ?
  • Quels règlements et politiques sont-ils nécessaires pour soutenir des économies numériques inclusives et novatrices ?

Le candidat retenu réservera 50 % de son temps à un projet de recherche portant sur les thèmes susmentionnés, sous la direction d’un administrateur de programme principal. On s’attendra qu’il prépare un plan de recherche, fournisse des rapports d’étape au cours de l’année et présente ses constatations à la fin de l’année. Les autres 50 % du temps du candidat retenu comporteront des contributions aux activités du programme, qui pourraient comprendre la synthèse et la diffusion des incidences et des résultats du projet; la participation à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation du programme et du projet; l’appui aux activités de communication et de diffusion de la recherche du programme; et la préparation de rapports internes et externes.

Le candidat doit énoncer clairement ses connaissances et compétences et expliquer en quoi l’expérience qui sera acquise grâce à la bourse cadre avec ses objectifs professionnels.

Qui peut présenter une demande

Pour être admissible, il faut remplir les conditions énoncées dans la page de l’appel de la Bourse de recherche 2018 du CRDI

Le candidat doit en outre avoir les connaissances et compétences suivantes :

  • être titulaire au minimum d’une maîtrise en sciences sociales, en études des médias, en études du développement ou dans un domaine technique comme le génie, l’informatique ou les sciences de l’information; et
  • de même qu’une expérience de travail au sein d’un organisme voué au développement ou une expérience de recherche ou de travail dans un pays en développement.

Exigences linguistiques

  • Le candidat doit posséder de solides compétences en rédaction et en révision de textes en anglais
  • La connaissance du français ou de l’espagnol constitue un atout

Le boursier travaillera au siège du CRDI, à Ottawa, au Canada.

CLIQUEZ ICI POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE

Ou rendez-vous à

https://ra-br-competition.fluidreview.com/

Pour éviter d’alourdir le texte, et comme il est d’usage en français, on a utilisé la forme masculine qui doit, bien entendu, se lire indifféremment au féminin et au masculin.