Bourse de recherche : Agriculture et sécurité alimentaire

Date butoir : le 5 septembre 2018

Prière de noter que toutes les demandes doivent être présentées en ligne.

Le CRDI est l’un des chefs de file à l’échelle internationale de la production et de l’application de nouvelles connaissances pour relever les grands défis mondiaux. Chaque année, par l’entremise de sa bourse de recherche, il offre à un certain nombre de chercheurs une occasion unique d’accroître leurs compétences en recherche et d’aborder d’un œil neuf des questions cruciales relatives au développement. La bourse vise une période d’un an, et des activités de formation et de mentorat sont prévues. Le boursier travaille à la réalisation de ses objectifs de recherche au sein d’une dynamique équipe d’un programme ou d’une division du CRDI.

Le programme Agriculture et sécurité alimentaire (ASA) a pour objet de financer des recherches ouvrant de nouvelles perspectives pour une agriculture plus équitable et plus productive, afin d’accroître la sécurité alimentaire et la sécurité du revenu dans les pays en développement. Les recherches démontrent que des interventions soigneusement conçues en sécurité alimentaire peuvent améliorer la sécurité alimentaire des ménages et le bien-être nutritionnel des couches les plus vulnérables de la population. Le programme ASA, en collaboration avec divers organismes, oeuvre à l’intensification et à la diversification de l’agriculture à petite échelle, de même qu’à l’amélioration de la qualité nutritionnelle et à l’accroissement des revenus par la mise au point, la diffusion et l’utilisation d’innovations (d’ordre technologique, institutionnel, politique, économique et social) n’ayant pas de répercussions néfastes sur la société et sur l’environnement. Le programme soutient la recherche en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu’au Moyen-Orient.

Le programme ASA est à la recherche d’un boursier qui effectuera des recherches sur les tendances importantes qui émergent dans le secteur agricole dans le contexte de l’augmentation de la productivité et de la réduction des pertes après-récolte, du développement économique rural, de l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et de l’autonomisation des femmes. La recherche permettra de cerner les lacunes dans les nouvelles connaissances sur le secteur agricole aux échelles nationale, régionale et mondiale. La recherche s’intéressera particulièrement aux goulots d’étranglement et aux voies d’acheminement dans les chaînes de valeur agroalimentaires, aux fins de l’intégration des petits exploitants dans les systèmes alimentaires durables.

Le candidat retenu consacrera la moitié de son temps à la réalisation de son projet de recherche, sous la supervision d’un administrateur de programme principal. Il devra remettre son plan de recherche et faire état des progrès réalisés à cet égard au cours de l’année. L’autre moitié du temps, le boursier soutiendra le programme en s’acquittant de diverses tâches. Il peut s’agir de la synthèse et de la diffusion des résultats des projets, de la participation à des activités d’élaboration de projets, de suivi et d’évaluation, de communication et d’apprentissage ou encore, de la préparation de rapports internes et externes. Le candidat retenu aidera le programme ASA à réaliser une planification à long terme et à analyser les nouvelles tendances et les adaptations possibles au sein du secteur agricole, tout en plaçant les travaux du programme ASA dans le contexte de la recherche agricole fondée sur des données probantes en vue d’améliorer les résultats en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Le candidat doit énoncer clairement ses connaissances et compétences et expliquer en quoi l’expérience qui sera acquise grâce à la bourse cadre avec ses objectifs professionnels.

Qui peut présenter une demande

Pour être admissible, il faut remplir les conditions énoncées dans la page de l’appel de la Bourse de recherche 2019 du CRDI.

Le candidat doit en outre avoir les connaissances et compétences suivantes :

  • Un intérêt général envers la recherche axée sur l’agriculture et les enjeux de sécurité alimentaire dans les pays en développement 
  • Un intérêt particulier pour l’économie des systèmes de production des petites exploitations agricoles et de l’expérience dans ce domaine 
  • Un intérêt particulier pour les chaînes de valeur agricoles;
  • Posséder de solides compétences en communication, tant à l’oral qu’à l’écrit.

Veuillez prendre note que les candidats doctorants ou postdoctorants, ou ceux qui ont déjà terminé leur doctorat ou leurs recherches postdoctorales ne devraient pas soumettre leur candidature.

Il est très souhaitable que le candidat ait amorcé ou ait terminé récemment un programme de maîtrise qui se rapporte aux domaines suivants :

  • L’économie agricole, avec un accent sur l’agro-industrie 
  • l’agriculture mondiale et/ou l’environnement, avec un accent sur la gestion des ressources naturelles;
  • la sociologie et/ou le développement rural, avec un accent sur l’agriculture;
  • L’administration ou la gestion des affaires, avec un accent sur l’entrepreneuriat agricole 

Les propositions de recherche doivent démontrer :

  • Une intention d’explorer les nouvelles tendances importantes dans le secteur agricole aux échelles nationale, régionale ou mondiale;
  • Démontrer un engagement solide envers les éléments méthodologiques fondateurs du programme ASA (participation de multiples parties prenantes, transdisciplinarité); et
  • Reconnaître la double nature du poste (activité de recherche appliquée et soutien général).

Exigences linguistiques

  • Le candidat doit parler couramment l’anglais
  • La maîtrise du français constitue un atout

Le boursier travaillera au siège du CRDI, à Ottawa, au Canada.

CLIQUEZ ICI POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE ou rendez-vous à https://ra-br-competition.fluidreview.com/?l=fr

Pour éviter d’alourdir le texte, et comme il est d’usage en français, on a utilisé la forme masculine qui doit, bien entendu, se lire indifféremment au féminin et au masculin.