SOUTENIR LA DÉMOCRATIE Le Programme Afrique du Sud-Canada de bon gouvernement

Auteur(s) :
S.L. Sutherland
Maison(s) d’édition :
CRDI
1999-01-01
ISBN :
Épuisé
110 pages
e-ISBN :
1-55250-094-2

Le 10 mai 1994, Nelson Mandela a prêté serment en tant que président de la République d'Afrique du Sud. Ce jour-là, le nouveau gouvernement d'Unité nationale a commencé à abolir les politiques de l'apartheid et à reconnaître les droits de citoyens à 85 p. 100 de la population du pays. C'est comme si du jour au lendemain, l'Afrique du Sud était passée de 6 millions d'électeurs à 40 millions. 

Le Programme Afrique du Sud-Canada de bon gouvernement a vu le jour en prévision de cette transition historique. Lors de sa visite au Canada en 1992, Nelson Mandela avait demandé au gouvernement canadien d'aider le peuple sud-africain à se préparer à ladémocratie. En 1993, l'Agence canadienne de développement international (ACDI), le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et le mouvement démocratique d'Afrique du Sud ont lancé conjointement le Programme de bon gouvernement, lequel a aujourd'hui la même mission qu'auparavant : aider l'Afrique du Sud à se doter des moyens de se gouverner elle-même. 

Soutenir la démocratie présente sous un jour nouveau la transition de l'Afrique du Sud vers la démocratie. Il décrit les méthodes adoptées par le Programme de bon gouvernement pour aider les partenaires sud-africains, ainsi que les activités conçues et mises au point par l'équipe du Programme. Cet ouvrage, qui expose le bien-fondé, le contenu et les modalités d'un programme de bon gouvernement, intéressera les universitaires, les décideurs, les bureaucrates, les chercheurs et d'autres professionnels évoluant dans divers domaines comme les sciences politiques, les études sur le développement et les politiques, l'administration et la politique sociale.

L'AUTEUR

Depuis 20 ans, S. L. Sutherland, membre de la Société royale du Canada et titulaire d'un doctorat (Essex), analyse et publie des articles sur l'évolution de la politique d'évaluation des programmes au sein du secteur public. Elle s'intéresse également de près aux relations entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif, aux rouages du gouvernement et au droit public. Elle enseignait dernièrement au département des sciences politiques de l'Université Carleton, à Ottawa (Canada). Elle a également enseigné à l'Université Dalhousie (Canada) et à l'Université d'Essex (Royaume-Uni).