Réglementation et supervision des institutions de microfinance en Afrique centrale

Page couverture du livre :  Réglementation et supervision des institutions de microfinance en Afrique centrale
Directeur(s) :
Elias T. Ayuk et Georges Kobou
Maison(s) d’édition :
CRDI
2016-07-30
ISBN :
978-1-55250-591-5
182 pages
e-ISBN :
978-1-55250-594-6

Les institutions de microfinance (IMF) interviennent auprès d’une clientèle qui est dans la majorité exclue du système bancaire formel. Étant donné qu’elles opèrent dans la collecte de l’épargne des pauvres en milieu rural, il est important de développer des cadres réglementaires qui protègent les clients de ces institutions. Deux approches sont habituellement utilisées pour réguler l’activité des IMF: soit modifier des réglementations existantes, soit proposer de nouvelles. Le livre intitulé Réglementation et supervision des institutions de microfinance en Afrique centrale présente une revue de la réglementation et de la supervision des IMF dans quatre pays d’Afrique centrale : Cameroun, Congo, Gabon et Tchad.

Ce livre est le produit d’un projet financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) dans le cadre du programme « mondialisation, croissance et pauvreté ». L’étude de cas pour chaque pays a été faite par un éminent chercheur ou spécialiste de la question. Au regard des problèmes que rencontrent ces pays en ce qui concerne la pérennité des IMF, le livre devrait servir de référence par rapport aux défis de la réglementation et de la supervision de celles-ci. Il devrait également aider la communauté scientifique, les décideurs et d’autres partenaires au développement à mieux cerner les contours de la réglementation et de la supervision des IMF.

Les directeurs

Elias T. Ayuk est directeur de l’Institut des ressources naturelles en Afrique de l’Université des Nations Unies à Accra au Ghana et précédemment spécialiste de programme principal au Centre des recherches pour le développement international (CRDI).

Georges Kobou est professeur d’économie et doyen honoraire à la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Yaoundé II, Cameroun.