Market Dynamics and Productivity in Developing Countries : Economic Reforms in the Middle East and North Africa

Book cover Market Dynamics and Productivity in Developing Countries: Economic Reforms in the Middle East and North Africa
Directeur(s) :
Khalid Sekkat
Maison(s) d’édition :
Springer, CDRI
2009-11-25
ISBN :
9781441912084
164 pages
e-ISBN :
9781552504598

Dans quelle mesure y a-t-il corrélation entre la libéralisation des échanges, la productivité et la croissance économique ? Les politiques économiques conçues pour stimuler la concurrence et contenir les mesures protectionnistes peuvent-elles se traduire par des améliorations à grande échelle, par exemple une innovation accrue et une baisse du chômage ?

Au terme de 20 années de réformes économiques, le rendement économique du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord (région MOAN) accuse toujours un retard par rapport à celui de nombreuses régions du monde. Même dans les pays les plus avancés dans la mise en place des réformes, les secteurs où la croissance de la productivité est faible et qui ont une forte emprise sur le marché demeurent prédominants.

Cet ouvrage présente des analyses approfondies de la situation en Jordanie, au Maroc, en Tunisie et en Turquie, enrichies de données comparatives d’Asie et d’Amérique latine, et s’appuie sur la dynamique des entrées et sorties d’entreprises pour aider à expliquer la faible productivité de la région. Un certain nombre de recommandations en matière de politiques susceptibles de stimuler la concurrence et de contribuer à l’innovation, à la croissance de la productivité et à un meilleur rendement des capitaux engagés s’en dégagent. En plus de révéler des corrélations importantes entre les politiques et les facteurs du marché dans la région MOAN, l’ouvrage suggère des domaines de recherche porteurs dans d’autres régions en développement.

Le directeur

Khalid Sekkat est professeur d’économie à l’Université libre de Bruxelles et membre de l’Académie Hassan II des sciences et techniques du Maroc. Il a été professeur invité au sein de plusieurs universités (dont celles de Louvain, Paris, Strasbourg, Séville et Casablanca). En outre, il a été conseiller économique auprès de la Commission européenne et consultant auprès du Parlement européen, de la Commission européenne, de la Banque mondiale et de l’OCDE.