LES SOCIÉTÉS DU SAVOIR ... EN BREF La technologie de l'information au service du développement durable

Auteur(s) :
Andreas Credé et Robin Mansell
Maison(s) d’édition :
CRDI
1998-01-01
ISBN :
Épuisé
50 pages
e-ISBN :
1-55250-060-8
La révolution de l'information et la diffusion croissante des technologies de l'information et des communications (TIC) sont au cœur des transformations que connaissent depuis quelque temps les Sociétés du monde entier. Plus particulièrement, les pays en développement sont encouragés à investir dans une infrastructure nationale des TIC afin de pouvoir profiter des avantages socio-économiques dont elles sont porteuses. Mais à quel prix ? Quels sont véritablement les risques et les avantages des « nouvelles technologies » pour ces pays ?
De 1995 à 1997, le Groupe de travail sur les technologies de l'information et le développement de la Commission des sciences et de la technique au service du développement a étudié les affirmations et les contre-affirmations concernant les risques et les avantages des TIC. Le présent ouvrage réunit ses conclusions. Il fait valoir qu'il est certes très coûteux de construire une infrastructure des TIC dans les pays en développement, mais que l'immobilisme à ce chapitre risque de coûter beaucoup plus cher en avantages dont ces pays se priveront faute d'investir maintenant.
 
Cet ouvrage, qui résume le rapport du Groupe de travail intitulé Knowledge Societies, se concentre plus particulièrement sur les dangers associés à l'absence de stratégies des TIC définies par rapport aux besoins particuliers et changeants despays en développement. Il lance un appel aux décideurs ainsi qu'aux producteurs et aux utilisateurs de TIC, aux professionnels du développement, aux universitaires et aux citoyens intéressés par les questions de développement et par les nouvelles technologies de l'information et des communications.
 
LES AUTEURS
 
Andreas Credé est chercheur invité à la Science Policy Research Unit de l'Université du Sussex (East Sussex, Royaume-Uni).
Robin Mansell est professeur de politique en matière de technologie de l'information et des communications à la Science Policy Research Unit (SPRU) de l'Université du Sussex, et directeur du centre de recherche de la SPRU sur l'information, les réseaux et le savoir.


 

 
 
 
 
Edición español: Descargar PDF