Les Africaines et les TIC : Enquête sur les technologies, la question de genre et autonomisation

Couverture du livre Les Africaines et les TIC : Enquête sur les technologies, la question de genre et autonomisation
Directeur(s) :
Ineke Buskens et Anne Webb
Maison(s) d’édition :
Presses de l'Université Laval, CRDI
2011-02-28
ISBN :
978276378814
272 pages
e-ISBN :
9781552504956

Je félicite les auteurs de cette initiative digne d’intérêt. Et surtout, je salue chaque Africaine, jeune et moins jeune, qui navigue avec un rare courage dans ces eaux agitées.
— Graça Machel

Grâce à cette enquête très fouillée du rôle des Africaines dans la société et dans la sphère des technologies de l’information, les auteurs de cette étude enrichissent considérablement notre compréhension des problèmes du développement en général et du développement en Afrique en particulier. Et nous leur en sommes reconnaissants.
— Amartya Sen

Tous ceux qui s’intéressent au rapport entre l’autonomisation des femmes et la technologie trouveront que le sujet est abordé ici selon une approche et un point de vue originaux appuyés par des études de cas portant sur un ample éventail de pays et de contextes africains.
— Nancy Hafkin

La révolution apportée par les technologies de l’information et de la communication (TIC) a d’importantes répercussions dans les pays en développement, mais quels avantages tangibles a-t-elle procuré lorsque les problèmes d’inclusion et d’exclusion sociales sont généralisés ? En outre, le fossé numérique ne cesse de se creuser entre les sexes dans ces pays, en Afrique en particulier. Que représentent donc les TIC pour les Africaines ?

African Women and ICTs explore les façons dont les femmes en Afrique utilisent les TIC pour faciliter leur autonomisation, qu’il s’agisse d’offrir un service de téléphonie mobile au village, d’utiliser Internet ou de profiter des nouveaux débouchés de carrière et d’emploi que procure le secteur des TIC. Cet ouvrage, qui arrive à point nommé, se fonde sur les incidences d’un vaste projet de recherche dans le cadre duquel des universitaires et des militants ont étudié la situation au sein de leurs collectivités et pays respectifs au moyen d’une recherche sur le terrain originale. Il y est notamment question des TIC au service de l’autonomisation et comme agent de changement, des TIC dans le combat contre la violence faite aux femmes et de l’utilité des TIC dans la redéfinition des espaces public et privé.

Les directeurs

Ineke Buskens est une anthropologue des cultures qui se passionne pour la méthodologie de la recherche et l’autonomisation des femmes et porte un profond respect à la diversité culturelle et à l’unicité de l’être humain. Elle a fait ses études à Leiden, aux Pays Bas, et a vécu au Ghana, en Inde et au Brésil. Elle réside en Afrique du Sud depuis 1990. Ineke a dirigé le Centre for Research Methodology rattaché à l’Human Sciences Research Council d’Afrique du Sud de 1990 à 1995 et a fondé Research for the Future en 1996. Elle dirige aujourd’hui le projet de Recherche sur le genre en Afrique : Les TIC au service de l’autonomisation (ou GRACE, www.grace-network.net), qui met à contribution 28 équipes de recherche disséminées dans 18 pays d’Afrique et du Moyen Orient.

Anne Webb est coordinatrice de la recherche au projet GRACE. Son intérêt pour la recherche féministe qualitative est soutenu par des démarches de recherche-action participative. Au fil de sa formation en sociologie, en éducation des adultes et en études féministes à Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (à Toronto) et à l’Institute of Social Studies (à La Haye), Anne a côtoyé des personnes de tous horizons et de toutes provenances, au Canada, en Europe et en Afrique australe.