Le recul de la forêt au Viet Nam

Couverture du livre Le recul de la forêt au Viet Nam
Auteur(s) :
Rodolphe De Koninck
Maison(s) d’édition :
CRDI
1997-01-01
ISBN :
Épuisé
110 pages
e-ISBN :
1552503852

Au tout début du siècle, les gibbons, qui étaienttrès répandus dans les forêts de l'Asie et du Sud-Est,auraient pu, en principe, partir de la Chine pour se rendre à Singapouren se balançant d'arbre en arbre.  Au cours des cinquante dernièresannées, les forêts de cette partie du monde sont en grandepartie disparues ;  ce phénomène est bien connu, maismal compris. 

Les torts causés par le recul des forêts sont de plusieurs ordres. Les eaux de ruissellement etl'érosion plus abondantes, la réduction de l'humiditédes sols et de la capacité d'emmagasinement saisonnier de la nappephréatique, les changements microclimatiques et la perte de nutrimentssont autant de facteurs qui entraînent une diminution de la productivitésur les terres marginales et l'appauvrissement des collectivitéslocales. 

Tous ces facteurs sont applicables à la situation du Viet Nam,un pays pauvre dont l'économie à base de ressources naturellesest menacée par la dégradation des sols.  Les problèmessont même devenus plus urgents encore dans le cas du Viet Nam àcause des changements importants apportés à la politiqueéconomique au cours des dernières années.  Enoptant pour une économie fondamentalement axée sur les forcesdu marché et de plus en plus ouverte, et en mettant en place unnouveau régime foncier, privé et tributaire du marché,le gouvernement du Viet Nam a engendré de toutes nouvelles pressionssur les ressources forestières limitées qu'il lui reste.

L'auteur

Rodolphe De Koninck est professeur de géographie à l'Université Laval ( Ste-Foy, Québec ). Il est aussi membre de la Société royale du Canada et Président du Canadian Council for Southeast Asian Studies. L'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences vient récemment de lui décerner le prix Jacques-Rousseau 1998 pour son interdisciplinarité.