La mondialisation au banc des accusés : La condition humaine et la civilisation de l’information

Couverture du livre La mondialisation au banc des accusés : La condition humaine et la civilisation de l’information
Auteur(s) :
Farhang Rajaee
Maison(s) d’édition :
Kumarian Press, CRDI
2001-01-01
ISBN :
Épuisé
180 pages
e-ISBN :
1552502104

« Brillant, profond et tout à fait opportun pour quiconque veut saisir le sens et les implications du phénomène actuel de la mondialisation »
— William F. Ryan, S.J. (auteur de Culture, Spirituality, and Economic Development)

Quelle est la condition humaine, à l’aube de l’ère mondiale? Puisant à même sa vaste expérience ainsi que dans les œuvres de chercheurs et philosophes occidentaux et « non occidentaux », Farhang Rajaee présente une étude rafraîchissante et critique de la nature de la mondialisation.

La mondialisation au banc des accusés récuse le point de vue conventionnel qui établit un rapport d’égalité entre la mondialisation et l’expansion du système économique capitaliste. En brossant un large portrait historique et holiste, l’auteur offre un point de vue sur la mondialisation qui est à la fois multidisciplinaire et multiculturel. Quelles sont les possibilités à exploiter? Quels dangers devons-nous surmonter? Le professeur Rajaee examine la gestion publique et le paradoxe de la mondialisation et du nationalisme (ou « nativisme »), et pose un regard particulièrement rafraîchissant sur la civilisation islamique. Son argumentation s’articule également autour de notre système scolaire et sur sa façon de s’adapter aux nouveaux défis de notre ère de l’information mondiale.

La mondialisation au banc des accusés intéressera les chercheurs, les universitaires et les étudiants en sciences sociales et, tout particulièrement, en sciences humaines; les donateurs, les organisations qui appuient le développement, les ONG et les intervenants; quiconque est préoccupé par la manière dont la mondialisation et la révolution de l’information modifient la nature de la civilisation humaine et par l’interaction de la civilisation islamique et de la civilisation judéo-chrétienne (ou « occidentale »).

L'auteur

Farhang Rajaee est professeur agrégé invité au Collège des sciences humaines de l’Université Carleton à Ottawa (Canada). Il a obtenu un doctorat en affaires étrangères de l’Université de Virginie en 1983, où il a travaillé avec Kenneth W. Thompson et Inis Claude Jr. En 1984, il a été membre de la délégation iranienne de l’ONU et, de 1985 à 1996, il à été professeur à l’Université de Téhéran, à l’Académie iranienne de philosophie et à l’Université (nationale) de Behesti. En 1990 et 1991, le professeur Rajaee a été titulaire à l’Université Oxford. Son livre Ma’rekeye Jahanbiniha (« The Battle of World Views », Ehya Ketab, 1995 et 1997) a établi sa réputation d’interprète des mouvements islamiques et de l’Islam politique.