La microfinance en Afrique centrale : Le défi des exclus

Couverture du livre La microfinance en Afrique centrale
Directeur(s) :
Elias T. Ayuk
Maison(s) d’édition :
Langaa RPCIG, CRDI
2015-04-20
ISBN :
9789956792931
438 pages
e-ISBN :
9781552505854

Les pauvres ruraux font face à un défi majeur par rapport à leur accès aux produits financiers qui sont fournis par le système bancaire formel. Ces pauvres sont exclus du système à cause des exigences des institutions bancaires conventionnelles. La promesse de la microfinance est de s’assurer que ces exclus ont des possibilités d’avoir accès aux produits financiers. L’intermédiation financière de la microfinance à travers le microcrédit, le micro-transfert, la micro-épargne, et la micro-assurance a acquis, depuis une trentaine d’années, une importance centrale pour les pays en voie de développement. Pour ces pays, la question est de savoir le rôle que peut jouer la microfinance dans la réduction de la pauvreté et le renforcement de la croissance économique.

Des nombreux travaux ont été entrepris dans d’autres régions du monde mais très peu en Afrique centrale. Ce livre La microfinance en Afrique centrale : Le défi des exclus présente des résultats empiriques sur la recherche concernant les institutions de microfinance en Afrique centrale. Le projet sur la base duquel ce livre a été produit a été financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) dans le cadre de son initiative de programme « mondialisation, croissance et pauvreté ».

Des sujets relatifs aux questions de l’offre et la demande, des aspects institutionnels, de l’efficacité, du comportement des acteurs et de l’impact de la microfinance ont été abordé par le projet. Il a été mis en œuvre par des équipes de chercheurs et doctorants, pour la plupart des économistes, dans quatre pays de l’Afrique centrale dont le Cameroun, le Congo, le Gabon et le Tchad. Le livre devrait servir de référence concernant l’expérience de la microfinance dans cette partie du monde pour la communauté scientifique, les décideurs et d’autres partenaires au développement.

Le directeur

Elias T. Ayuk est directeur de l’Institut des ressources naturelles en Afrique de l’Université des Nations Unis à Accra, Ghana et précédemment spécialiste de programme principal au Centre de recherches pour le développement international.