LA GESTION DE L'EAU SELON L'ISLAM

Auteur(s) :
Naser I. Faruqui, Asit K. Biswas, et Murad J. Bino
Éditeur :
UNU Press, CRDI
2000-12-31
ISBN:
0-88936-995-X
220 pgs.
e-ISBN:
1-55250-324-0

En Europe : Éditions Karthala, 22-24, boulevard Arago, 75013 Paris, France.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, l’eau devient l’enjeu crucial du développement. La région est caractérisée par l'un des taux moyens de croissance démographique les plus élevés du monde et par des ressources en eau peu abondantes. Dans cette région et dans d’autres, les responsables des politiques ont souvent proposé, voire tenté de mettre en œuvre, des politiques de gestion de la demande en eau, par exemple des tarifs plus élevés ou la privatisation, sans prendre en compte la culture et les valeurs locales. Pourtant, la culture, largement marquée par la religion, influence manifestement la perception que le peuple a d’une ressource telle que l’eau et sa gestion. La région abrite 300 millions de musulmans en plus de nombreuses minorités de diverses confessions. Une meilleure compréhension des points de vue de l’Islam au sujet des politiques proposées en matière de gestion de l’eau est donc un facteur décisif pour le développement durable et équitable dans les pays musulmans du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et d’ailleurs.
 
Cet ouvrage présente donc le point de vue de l’Islam sur certaines politiques de gestion de l’eau, notamment la gestion de la demande en eau, la réutilisation des eaux usées et la hausse des tarifs. Le livre ouvre la voie à un plus grand dialogue entre les chercheurs travaillant à établir les politiques les plus judicieuses en matière de gestion de l’eau, il enrichit nos connaissances sur certaines des influences qui s’exercent sur les politiques officielles et les pratiques officieuses et il propose ces idées à un public élargi. Il illustre concrètement les avantages qu'il y a à examiner le développement dans le contexte des valeurs et de la culture. Il dissipe aussi certaines idées fausses que l'on entretient sur la façon dont l'Islam conçoit les pratiques de gestion de l’eau, notamment sur la vente de l’eau et la réutilisation des eaux usées.
 
La gestion de l’eau selon l’Islam est un ouvrage auquel s’intéresseront les chercheurs, les érudits et les étudiants de diverses disciplines, dont la gestion des ressources naturelles, les études islamiques, les études sur le Moyen-Orient, les études sur le développement et la politique publique. Il sera aussi utile aux professionnels, y compris aux responsables des politiques dans les organismes donateurs, les organismes de développement, les ONG, les agences et ministères gouvernementaux, au Nord comme au Sud, qui travaillent dans le domaine de la gestion de l’eau.
 
Naser I. Faruqui est spécialiste de programmes principal au Centre de recherches pour le développement international, à Ottawa, au Canada. Il se consacre surtout à la gestion de l’eau au Moyen-Orient. Il a été choisi par l’Association internationale des ressources en eau (AIRE) comme l'un des quatorze chefs de file mondiaux de la prochaine génération dans le domaine de l’eau.
 
Asit K. Biswas est président du Third World Centre for Water Management. Il est membre de la Commission mondiale de l’eau et ancien président de l’Association internationale des ressources en eau.
 
Murad J. Bino est directeur exécutif du réseau interislamique sur l'exploitation et la gestion des ressources en eau (INWRDAM), à Amman. Il a été directeur de l'Environment Research Centre de la Société scientifique royale de Jordanie.