La communication participative pour le développement : Un agenda ouest-africain

Couverture du livre La communication participative pour le développement : Un agenda ouest-africain
Directeur(s) :
Guy Bessette et C.V. Rajasunderam
Maison(s) d’édition :
CRDI
1996-01-01
ISBN :
Épuisé
138 pages
e-ISBN :
1552503909

Il y a deux ans, le Centre de recherches pour le développement international a créé CIME, un programme de communication pour le développement, afin de témoigner de l'importance des interrelations entre la Communication à la base, l'échange d'Information, l'utilisation à double voie des Médias et l'Éducation non formelle. Cette publication présente le cadre conceptuel qui a servi à la définition du programme CIME. Elle explique en détail son processus d'élaboration, basé sur les conclusions d'une rencontre régionale d'ONG d'Afrique de l'Ouest et du Centre, qui a été organisée au Burkina Faso en novembre 1994.

On y trouvera également des conclusions issues d'une rencontre organisée au Canada en février 1995. Cette rencontre avait pour but de discuter des différents aspects du programme avec des spécialistes canadiens en communication pour le développement et des représentants d'ONG africaines participant au programme en Afrique de l'Ouest. Cette publication regroupe bon nombre de réflexions portant sur l'utilisation de la communication participative pour l'éducation non formelle et sur les besoins spécifiques des femmes et des jeunes filles et le rôle que celles-ci peuvent jouer comme communicatrices au sein de leur communauté.

Les directeurs

Guy Bessette est administrateur principal de programme au CRDI et responsable d'un programme de recherche en communication pour le développement. Il est titulaire d'un PhD en technologie éducative de l'Université de Montréal.

C.V. Rajasunderam travaille pour l'International Communication Group de l'Université polytechnique Ryerson. Il a été communicateur principal à la Sri Lanka Broadcasting Corporation, et plus tard, agent principal de recherches et chef des médias au Centre d'études du développement de l'Institut Marga de Sri Lanka. Il a réalisé des consultations pour le compte de l'Institut de développement de la radiodiffusion en Asie-Pacifique, Ryerson International, le Centre de formation de la radio des Pays-Bas, la fondation Worldview International et le Département de l'information des Nations Unies.