Excision : Les jeunes changent l’Afrique par les TIC

Couverture du livre Excision : Les jeunes changent l’Afrique par les TIC
Auteur(s) :
Marie-Hélène Mottin-Sylla et Joëlle Palmieri
Maison(s) d’édition :
Langaa, ENDA, CRDI
2011-07-01
ISBN :
9789956616374
144 pages
e-ISBN :
9781552504970

Il n’est plus possible, en Afrique et ailleurs, de continuer à penser la question de l’excision comme on le fait depuis 25 ans. La société africaine de l’information est en pleine explosion : les technologies de l’information et de la communication (TIC) ne sont plus une nouveauté, la vie quotidienne est bouleversée et nombre de croyances et de pratiques en sont modifiées, en premier lieu chez les jeunes.

Comment réexaminer l’impact de 25 années d’actions concertées engagées pour promouvoir, en Afrique de l’ouest francophone, l’abandon des mutilations génitales féminines (MGF) – l’excision ? En quoi, pourquoi, comment, par qui et pour qui la révolution numérique a-t-elle été, depuis 10 ans, mise à contribution dans la même perspective ? Si les jeunes – filles et garçons – sont les grands gagnants de la révolution numérique, comment ont-ils été associés à cette entreprise qui les concerne au premier chef en tant que victimes, sujets, objets, acteurs, citoyens, responsables et parties prenantes familiaux et communautaires ? Quelles questions de genre posent l’excision et les TIC ? Pourquoi et comment serait-il pertinent, voire indispensable, de les intégrer dans une vision stratégique de développement citoyen, public, privé et personnel ?

A l’heure d’Internet, l’abandon des MGF en Afrique est d’abord une question de jeunes, de genre et de citoyenneté; cela impose une vision transversale du développement. Tel est le message principal de cet ouvrage, qui présente les résultats d’une recherche-action innovante réalisée par l’organisation ENDA Tiers Monde, avec la participation de jeunes filles et garçons du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal.

Les auteurs

Marie-Hélène Mottin-Sylla, chercheure à ENDA (Dakar, Sénégal), a publié plusieurs recherches et contributions scientifiques sur les femmes, le genre, l’excision et les technologies de l’information et de la communication en Afrique de l’Ouest francophone.

Joëlle Palmieri, chercheure en sciences politiques, experte en genre, conseil en communication, doctorante au Centre d’étude d’Afrique noire, prépare une thèse sur les usages politiques des TIC par les femmes en Afrique.