Access Contested : Security, Identity, and Resistance in Asian Cyberspace

Couverture du livre Access Contested : Security, Identity, and Resistance in Asian Cyberspace
Directeur(s) :
Ronald Deibert, John Palfrey, Rafal Rohozinski et Jonathan Zittrain
Maison(s) d’édition :
MIT Press, CRDI
2011-09-30
ISBN :
9780262516808
430 pages
e-ISBN :
9781552505076

En Asie, on assiste à un combat quotidien pour les droits et la liberté dans le cyberespace. À l’épicentre de cette lutte se trouve la Chine, qui compte le plus grand nombre d’internautes au monde et possède sans doute l’un des régimes de cybercensure et de cybersurveillance les plus poussés de la planète. La résistance contre le contrôle d’Internet pratiqué par la Chine est formée de militants de la base, mais aussi de géants comme Google. Le reste de la région connaît des luttes du même genre, de l’Inde à Singapour en passant par la Thaïlande et la Birmanie, quoique la dynamique soit différente dans chaque pays.

Access Contested, le troisième volume produit par l’OpenNet Initiative (un partenariat réunissant le Citizen Lab rattaché à la Munk School of Global Affairs de l’Université de Toronto, le Berkman Center for Internet and Society de l’Université Harvard et le SecDev Group établi à Ottawa), examine les interactions entre la sécurité nationale, l’identité sociale et ethnique, et la résistance dans le cyberespace asiatique, en présentant le récit détaillé de luttes livrées dans divers pays contre le contrôle d’Internet ainsi que des rapports actualisés sur les pays.

Les divers auteurs abordent des sujets tels que la cybercensure en Thaïlande, la blogosphère malaisienne, la cybersurveillance et la cybercensure relatives aux questions sexospécifiques et à la sexualité en Malaisie, la gouvernance d’Internet en Chine, la responsabilité sociale des entreprises et la liberté d’expression en Corée du Sud et en Inde, les cyberattaques contre la presse indépendante en Birmanie, ainsi que les attaques par déni de service distribué et autres mesures de contrôle du numérique en Asie.

Les directeurs

Ronald Deibert est professeur de sciences politiques à l’Université de Toronto, où il dirige également le Canada Centre for Global Security Studies de même que le Citizen Lab rattaché à la Munk School of Global Affairs.

John Palfrey est professeur de droit Henry N. Ess III à la Faculté de droit de l’Université Harvard, et il est l’un des codirecteurs du Berkman Center for Internet and Society de cette même université.

Rafal Rohozinski est le PDG du SecDev Group, une société d’analyse des stratégies et des recherches mondiales, et il est senior fellow à la Munk School of Global Affairs.

Jonathan Zittrain est professeur de droit à la Faculté de droit de l’Université Harvard, où il a cofondé le Berkman Center for Internet and Society, et il enseigne également l’informatique à la Faculté d’ingénierie et de sciences appliquées de cette même université.