Villes résilientes : aider les citadins vulnérables à s’adapter aux effets des changements climatiques

Image
Inondation aux Philippines

Mads Nissen / Panos

Des villes en plein essor comme Manille sont exposées aux inondations et aux autres effets des changements climatiques

Alors que les villes s’étendent, le changement climatique exacerbe le stress exercé sur les collectivités pauvres déjà mises à l’épreuve par la croissance sauvage et l’insuffisance des services municipaux. L’accès à l’eau et à l’assainissement est essentiel, les changements climatiques ayant un effet sur la qualité et la disponibilité de l’eau.

Par exemple, Bangkok est menacée par l’élévation du niveau des océans, tandis que Manille est exposée aux dommages causés par le vent. Selon les prévisions, Lagos sera la ville la plus touchée par les inondations des zones littorales en Afrique. Et de toutes les villes côtières au Canada, c’est Vancouver qui sera la plus en danger si le niveau des océans vient à s’élever. Il importe par conséquent de renforcer la capacité des populations les plus vulnérables à faire face aux risques et aux phénomènes extrêmes associés aux changements climatiques. Des chercheurs soutenus par le programme Changements climatiques du CRDI collaborent avec des collectivités urbaines afin d’accroître la résilience de ces dernières au moyen de solutions concrètes et pertinentes pouvant donner lieu à des politiques judicieuses.

Bien avant que l’expression « réchauffement de la planète » ne fasse la manchette, le CRDI finançait déjà des recherches sur les changements climatiques. Le Centre a vite constaté que le réchauffement du climat menace tant le milieu physique que le développement humain. Les populations pauvres et marginalisées doivent porter le gros du fardeau des incidences des changements climatiques, notamment la désertification, l’érosion et l’élévation du niveau des océans.

On comprend bien les causes des changements climatiques, mais relativement peu de recherches ont été menées sur la façon de s’y adapter. Il faut définir les meilleures stratégies pour protéger les personnes et les collectivités vulnérables ainsi que leurs moyens de subsistance. De plus, il faut posséder les connaissances nécessaires pour aider les gens à faire face aux crises environnementales.

Le travail du CRDI dans ce domaine vise à :

  • veiller à ce que nos partenaires de recherche coopèrent avec les meilleurs réseaux internationaux dans le domaine de la résilience aux changements climatiques en milieu urbain;
  • conclure des partenariats visant à appliquer notre travail sur les villes et les changements climatiques à plus grande échelle;
  • proposer des mesures particulières aux villes afin qu’elles réduisent les risques à cet égard et tirent parti des occasions (p. ex. au moyen d’un répertoire en ligne des options d’adaptation).

Depuis plusieurs années, le CRDI finance des recherches et renforce des établissements locaux afin que le monde puisse mieux affronter un avenir incertain.

Suivez ce lien pour en apprendre davantage sur les connaissances, les innovations et les solutions que nous apportons à la COP22 : crdi.ca/cop22

Voici des exemples de ce que nous faisons pour aider les pays en développement à s’adapter aux changements climatiques :